AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Par la terreur et avec l'aide des medias...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
James B. Lewis
NRA Chairman
avatar

Masculin Nombre de messages : 2051
Localisation : Austin/NY
Admirez-vous des politiciens ? : Nathan Sharansky.
Date d'inscription : 29/04/2007

Personnage RPG
Date de naissance et âge: 29 novembre 1967. 41 ans
Religion: Protestante
Origine: NY /Austin (TX)

MessageSujet: Par la terreur et avec l'aide des medias...   Ven 22 Fév - 2:17

PAR LA TERREUR ET AVEC L'AIDE DES MEDIAS, ILS VEULENT TOUTE LA PALESTINE



Par Albert Soued, pour www.nuitdorient.com - le 28 janvier 2008.http://www.nuitdorient.com/n2160.htm

Il est indéniable qu'aussi bien le Hamas de Ismail Hanyeh que le Fatah de Mahmoud Abbas reprennent le scénario habituel de feu Arafat. Plus Israël s'enfonce dans des négociations, plus ils soufflent sur le feu de la violence.

Itshak Rabin à Oslo, puis Ehoud Barak à Sharm el Sheikh sont tombés dans le panneau de négociations où leurs adversaires leur extorquaient le maximum de concessions pour leur faire comprendre aussitôt qu'avec la violence des missiles, des tirs au pigeon sur les routes et des bombes humaines dans les villes, ils pouvaient obtenir toute la Palestine. Et aujourd'hui Ehoud Olmert se trouve dans la même impasse (1).

Sous la pression du Département d'Etat Américain, Annapolis a démarré ce processus asymétrique où Israël doit céder et donner et les Palestiniens recevoir un territoire "contigu" et viable dans une Palestine indépendante, sans aucune contrepartie tangible ou vérifiable, sans aucune action sérieuse et responsable pour cesser la terreur et commencer à construire un état.



Israël s'est désengagé de Gaza unilatéralement en 2005, évacuant par la force 8000 de ses citoyens de leur terre, de leur maison, de leur gagne-pain. Un "bienfaiteur" américain ex-directeur de la Banque Mondiale, a même racheté les serres des implantations, de magnifiques potagers et vergers, pour les offrir aux Palestiniens, dans le but de faire vivre des milliers de familles. Ces serres sont aujourd'hui démantelées, ravagées ou délaissées. Un vrai désastre. Mais à Gaza, c'est le chaos permanent et le mouvement islamiste radical Hamas, ayant pris le pouvoir, en a éjecté les dits modérés. Le Hamas est financé aussi bien par l'Iran que par l'Arabie. Les camps de réfugiés créés il y a 60 ans perdurent et continuent à être subventionnés par les Nations Unies.

Pendant le temps où ceux qu'on avait évacué de Gaza essayaient difficilement de se réinsérer ailleurs sur le territoire Israélien, les nombreuses milices armées et incontrôlées du Hamas et du Fatah déversaient des milliers de roquettes Qassam et de mortiers sur les villes et implantations limitrophes tuant, blessant et traumatisant des centaines d'Israéliens. Peu de médias européens en parlent.

Périodiquement, venant du territoire de Cisjordanie contrôlé par l'Olp et le Fatah de Mahmoud Abbas, des terroristes tuent des citoyens Israéliens, randonneurs, travailleurs ou officiers de police, s'infiltrant à travers les postes-frontières, dans les écoles, les supermarchés ou posant des bombes au bord des routes. La brigade al Aqsa, bras armé du Fatah, vient d'annoncer même que ce n'était que le début d'une offensive plus vaste. C'est donc la guerre!

Israël se défend par des attaques ciblées contre les responsables et leurs chefs instigateurs ou en limitant les échanges commerciaux, ne laissant passer que les convois humanitaires. Mais dans ces convois, le sucre est parfois remplacé par des explosifs.



Hier encore, le groupe humanitaire Zaka essayait de ressusciter une femme policier, sous le feu des terroristes du Fatah. C'est donc bien la guerre qui continue. Une guerre certes asymétrique, mais qui est constante, n'ayant aucune limite dans sa portée, ni dans son ampleur, et qui n'obéit qu'aux règles de la violence et de la haine viscérale, cherchant à éliminer l'autre ou au mieux à l'inciter à quitter les lieux.

Dans leur partialité constante, les médias européens parlent rarement de la terreur palestinienne visant les Israéliens, les victimes étant toujours du même côté, même s'il s'agit de mises en scène de crises humanitaires montées par les Palestiniens.

Il est vrai qu'il est entré dans le subconscient de l'Européen de la rue que l'arabe est toujours une victime et que l'Israélien est l'"agresseur". Les spécialistes devraient élucider cette perversion de la pensée (3).



La situation est analogue en Colombie où les terroristes du Farc sont encensés parce qu'ils ont enfin libéré deux otages. Ils l'ont fait pour se faire valoir et faire valoir un de leurs fans, le président du Vénézuela Ugo Chavez, mais, en même temps, ils ont pris en otage 6 nouvelles victimes innocentes. Et là les médias se taisent. Car "la pensée dominante, politiquement correcte et perverse" des médias, considère que les guerilleros terroristes sont des héros, victimes d'un pouvoir colombien abusif qui ne fait rien pour libérer les otages. C'est ce que répète inlassablement et d'une voix nasillarde la très "médiatique" fille de l'otage Ingrid Bettancourt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Par la terreur et avec l'aide des medias...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrêtez de fumer avec l'aide des pierres ?
» Perdre du poids avec l'aide d'un pro
» Problème de jalousie
» besoin d aide svp...parent avec nous toute la journée
» Besoin de votre aide les expert(e)s!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Actualités :: Le reste du monde :: Moyen Orient et Proche Orient-
Sauter vers: