AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Iran - Le bombardement du pays approche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Christopher W. Kristol
Candidat au poste de Gouverneur de Floride et president de American Enterprise Institute
avatar

Masculin Nombre de messages : 746
Age : 59
Localisation : Tallahassee (Floride)
Admirez-vous des politiciens ? : George W. Bush, Ronald Reagan, Mitt Romney, John McCain
Date d'inscription : 21/05/2007

Personnage RPG
Date de naissance et âge: 50 000$ 02/22/2008
Religion:
Origine: 243 645 $

MessageSujet: Iran - Le bombardement du pays approche   Lun 17 Mar - 14:22

Iran - Le bombardement du pays approche


Les bruits de bottes résonnent du côté de l’Iran, corroborant les prévisions de l’auteur Laurent Artur du Plessis (voir entretien dans la seconde partie de la chronique). La récente démission de l’amiral William Fallon de son poste de chef du CentCom – dont l’autorité s’étend du Proche-Orient au Pakistan – annonce un bombardement américain de l’Iran. Fallon y étant notoirement hostile, le président Bush le remplace par le général Martin Dempsey, vice-commandant des opérations militaires au Moyen-Orient, acquis à ses vues...

Cela fait suite au dernier rapport de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) disant que l’Iran a poursuivi son programme atomique militaire après 2003 : un démenti au rapport du renseignement américain de décembre dernier, qui visait à empêcher Bush d’attaquer l’Iran. Artur du Plessis estime que Bush pourrait bombarder l’Iran cet été. Cela créerait une ambiance favorable à l’élection de John McCain, jugé plus crédible qu’Hillary Clinton – ou Barack Obama – en politique étrangère.

A fortiori en cas d’épreuve de force militaire. Et McCain a l’aura d’un authentique héros de la guerre du Vietnam, ayant enduré cinq ans de détention dans l’enfer des camps vietminh. Cela fait de lui l’homme des situations de crise. Ces bombardements viseraient les équipements nucléaires iraniens, souvent profondément enterrés. Cela nécessiterait des bombes perforantes, voir de mini-bombes atomiques. Des généraux ont menacé de démissionner si elles étaient intégrées au plan de bataille. Les bombardements seraient élargis à des objectifs non-nucléaires. But : détruire les centres nerveux du pays pour provoquer la chute du régime des mollahs. Les centres de commandement de l’armée, des Pasdarans (gardiens de la révolution, que certains qualifient de véritables « SS islamistes »), des Bassidjis (milice islamiste), de la police, seraient visés. L’Iran est une éponge à pétrole, dont Washington voudrait s’emparer, en ces temps de pénurie d’hydrocarbures. Mais ces bombardements d’allure cataclysmique pourraient susciter une union sacrée autour du régime…


___________________________________________________________________________________

« Quand les islamistes disposeront d’un arsenal nucléaire… »


Journaliste – ancien du Figaro Magazine – et écrivain visionnaire, Laurent Artur du Plessis est l’auteur de La Troisième guerre mondiale a commencé*, ouvrage édité en 2002 et à nouveau en librairie. Devenu un classique, une partie de ses prévisions s’étant déjà réalisée, FranceSoir a recueilli ses prévisions inquiétantes…


Alexandre Del Valle. Quel est le catalyseur de la troisième guerre mondiale ?

Laurent Artur du Plessis. C’est l’intégrisme islamiste, engagé dans une irrésistible ascension vers le pouvoir en terre d’islam, par les urnes ou la violence. De l’Atlantique au Pacifique, la réislamisation galope : extension du champ d’application de la charia (loi islamique), prolifération du voile islamique… Ainsi, le Parlement turc a autorisé le port du voile à l’université, jusque-là forteresse de la laïcité. Les gouvernements laïcs du monde musulman multiplient les concessions aux fondamentalistes pour obtenir un sursis. Les élections de février pour les assemblées nationale et provinciale au Pakistan ont enthousiasmé les Occidentaux, qui ont applaudi au « recul des parties islamistes radicaux ». Mais ces résultats sont en trompe-l’œil. Asif Ali Zardari, veuf de Benazir Bhutto et leader du Parti du peuple pakistanais (PPP) – arrivé largement en tête – et Nawaz Sharif, dirigeant de la Ligue musulmane du Pakistan-Nawaz (PML-N) – en deuxième position – vont former une coalition gouvernementale vouée à être chaotique : Sharif est fondamentaliste. Le Pakistan est en proie à une vague d’attentats islamistes. Les talibans étendent leur emprise dans l’ouest du pays et dans l’Afghanistan voisin : ils prendront bientôt le pouvoir à Islamabad, s’emparant de l’arsenal atomique pakistanais.

Les Etats-Unis bombarderont-ils l’Iran pour l’empêcher de se doter de la bombe atomique ?

Ils le feront, tôt ou tard. La troisième vague de sanctions récemment votée par l’ONU pour contraindre Téhéran à suspendre sa production de combustible nucléaire sera aussi inopérante que les deux autres. Et le président Ahmadinejad – qui a l’appui du Guide suprême, Ali Khamenei – croit au dogme chiite selon lequel une apocalypse préludera au retour sur terre du douzième imam, ce qui permettra à l’islam de s’étendre à toute l’humanité. La victoire des conservateurs iraniens, qui ont remporté une large majorité aux législatives de vendredi dernier, cautionne sa politique jusqu’au-boutiste, même si ces élections sont quelque peu faussées. Il continuera le bras de fer nucléaire avec l’Occident. La prolifération nucléaire gagne le monde musulman, où plusieurs pays (Egypte, Arabie saoudite, Jordanie…) projettent de se doter à leur tour de la bombe atomique. C’est très inquiétant, car les intégristes islamistes ont vocation à s’emparer du pouvoir dans ces pays. Ils disposeront alors d’un arsenal nucléaire.

Vous êtes opposé à la vente de centrales nucléaires civiles à ces pays ?

Tout à fait. Le précédent iranien aurait dû servir de leçon. Dans les années 70, les Occidentaux – notamment les Français et les Américains – ont aidé le shah d’Iran à lancer le programme nucléaire iranien. Cela ne semblait présenter aucun inconvénient, puisque le shah était un ami sûr de l’Occident. Mais, en 1979, les intégristes islamistes ont pris le pouvoir à Téhéran. Et aujourd’hui, l’Occident est confronté à la crise nucléaire iranienne.

La crise des subprimes née cet été aux Etats-Unis, qui secoue les banques et les Bourses, plombera-t-elle l’économie mondiale ?

Oui. Après l’éclatement, en 2001, de la bulle spéculative liée à l’Internet, l’économie américaine était repartie à la hausse grâce à la constitution d’une gigantesque bulle immobilière nourrie par l’argent facile. Cette bulle éclate à son tour, faisant plonger les marchés financiers. Bientôt, les économies « réelles » les suivront dans la chute. Cette crise économique sera pire que celle de 1929, parce que résultant de la correction d’excès spéculatifs d’une ampleur sans précédent.

La crise économique provoquera-t-elle des cataclysmes politiques ?

Elle engendrera un climat de folie qui accélérera la montée au pouvoir des fondamentalistes islamistes, et autres radicaux. Il s’ensuivra un affrontement islam-Occident qui produira un effet domino sur le reste du monde. La Chine entrera dans le conflit aux côtés de l’islam. L’Inde – confrontée au Pakistan musulman – et le Japon – traditionnellement antagonique à la Chine – seront alliés à l’Occident. La Russie sera-t-elle son alliée dans cette tragédie planétaire ? Rien n’est moins sûr, vu la renaissance du panslavisme anti-occidental qui s’inscrit dans une tradition russe multiséculaire de défiance vis-à-vis du rationalisme qui sous-tend la civilisation occidentale. Il se colore d’une hantise de l’encerclement de la terre russe. De son côté, l’Occident multiplie les maladresses : en soutenant l’indépendance du Kosovo musulman, il a encore élargi le fossé qui le sépare du monde slave, fossé creusé par le bombardement de la Serbie par l’Otan en 1999. Si cette désunion se confirmait, elle aurait des conséquences tragiques pour l’Europe et pour tout l’Occident.

Alexandre Del Valle pour France Soir le 17 mars 2008


_________________
Christopher W. Kristol
13 mai 1958 (50 ans) - Tallahassee (Floride) - Président de l'American Enterprise Institute
Candidat au poste de Gouverneur de l'État de Floride pour le GOP - Directeur de communication de Bill O'Malley

==> http://unevisionneoconservatrice.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unevisionneoconservatrice.wordpress.com/
 
Iran - Le bombardement du pays approche
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Iran
» Balade au pays Basque
» Bombardement La Saône et La Seine
» Approche socio-politique de l'Asie musulman
» Jambon pays ananas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Actualités :: Le reste du monde :: Moyen Orient et Proche Orient-
Sauter vers: