AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Irak « succès remarquables »,

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
James B. Lewis
NRA Chairman
avatar

Masculin Nombre de messages : 2051
Localisation : Austin/NY
Admirez-vous des politiciens ? : Nathan Sharansky.
Date d'inscription : 29/04/2007

Personnage RPG
Date de naissance et âge: 29 novembre 1967. 41 ans
Religion: Protestante
Origine: NY /Austin (TX)

MessageSujet: Irak « succès remarquables »,   Lun 2 Juin - 17:53

Irak un « succès remarquables »,



A VOIR SUR UVN
http://une-vision-neoconservatrice.over-blog.com/article-20098304.html

Surprise de taille. Pour la première fois depuis l’invasion américaine de l’Irak (mars 2003), un satisfecit global semble avoir été décerné au gouvernement de Nouri al-Maliki, le 28 mai dernier, lors de la conférence internationale sur l’Irak organisée en Suède.

Il est vrai que depuis les renforts de troupes américaines (The Surge), le nombre des attentats a sérieusement diminué, l’économie comme la sécurité ont enregistré des succès inédits, puis les forces terroristes salafistes d’al-Qaida ont subi de sérieux revers.

Crédité par la communauté internationale de « succès remarquables », le gouvernement irakien a été salué pour les « progrès considérables » accomplis ces derniers mois. Une nouvelle qui a fait pâlir tous ceux qui pronostiquaient l’échec total des Etats-Unis et la spirale chaotique du « bourbier irakien ». Mais qui conforte le « droit d’ingérence » théorisé il y a des années par le ministre des Affaires étrangères français, Bernard Kouchner, lequel s’est rendu vendredi en Irak pour une visite surprise de 48 heures.

Signe clair d’amitié

Arrivé via Amman, Bernard Kouchner a rencontré à Nasiriyah (350 km au sud de Bagdad) le vice-président irakien Adel Abdel Mahdi, l’un des leaders du Conseil suprême islamique irakien (CSII, formation chiite modérée au pouvoir) qui a vécu en exil à Paris et qui est un interlocuteur privilégié de la France. Le ministre français a visité l’université de la ville avant de se rendre à Bagdad, où il a eu des échanges avec le Premier ministre Nouri al-Maliki et son homologue Hoshyar Zeybari. Kouchner a ensuite rencontré le leader kurde Talabani, puis a ouvert, dimanche, à Erbil, capitale du Kurdistan autonome (350 km au nord de Bagdad), un « bureau d’ambassade ». Un signe clair d’amitié envers cette communauté qui aspire à l’indépendance. Il est vrai que Paris avait prévu depuis des mois d’ouvrir des représentations diplomatiques à Erbil et dans le grand port pétrolier de Bassorah (550 km au sud de Bagdad). Enfin, Kouchner n’a pas oublié les chrétiens persécutés en Irak, réaffirmant que la France était prête à accueillir des réfugiés irakiens, « dont des chrétiens » qui souffrent particulièrement, évoquant le chiffre de 500 « dans un premier temps ».

« Médiateur »

Le chef de la diplomatie française s’était déjà rendu à Bagdad en août 2007. L’idée du nouveau gouvernement issu de la victoire de Nicolas Sarkozy en mai 2007 et de Bernard Kouchner lui-même était et reste de faire de Paris un « médiateur » dans le conflit irakien. Une position médiane plus proche de celle des Etats-Unis, visant en fait à contrebalancer l’opposition radicale à l’invasion anglo-américaine de 2003 exprimée par le tandem franco-germanique Chirac-Schroeder, et qui avait sérieusement refroidi les relations franco-américaines et transatlantiques
.

Par Alexandre Del Valle pour France Soir le 02 juin 2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Irak « succès remarquables »,
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Guernesey... un succès littéraire.
» Les sept lois spirituelles du succès - Demandez le bonheur et vous le recevrez
» Irak
» Succès des années 70
» Irak - Forces de la coalition : les news

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Actualités :: Le reste du monde :: Europe-
Sauter vers: