AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Dieu de La Bible est contre l'avortement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le Dieu de La Bible est contre l'avortement   Ven 22 Aoû - 0:30

Psaume 139:16
Quand je n'étais qu'une masse informe, tes yeux me voyaient; Et sur ton livre étaient tous inscrits Les jours qui m'étaient destinés, Avant qu'aucun d'eux existât.


Jérémie 1:5
Avant que je t'eusse formé dans le ventre de ta mère, je te connaissais, et avant que tu fusses sorti de son sein, je t'avais consacré, je t'avais établi prophète des nations.




Voici ce que pensent les 2 candidats aux elèctions Américaines sur ce sujet :

John McCain


Barack Obama


J'approuve Mr McCain sur ce sujet, il est clair, il considère le foetus comme un être humain dès la conception et a signé de nombreuses lois pro-vie.

Mr Obama est complètement contradictoire, il dit qu'il n'est pas pour l'avortement mais qu'il est pour que des femmes qui le souhaitent puissent se faire avorter, c'est comme dire que l'on est contre le meurtre mais que l'on est pour que des gens aient le droit de commettre des meurtres s'ils le souhaitent. Cela signifie donc que Mr Obama ne considère pas l'avortement comme un meurtre et qu'il ne considère pas le foetus comme un être humain. Mr Obama devrait relire La Bible et voir ce que Dieu dit dans Sa Sainte Parole :

Psaume 139:16
Quand je n'étais qu'une masse informe, tes yeux me voyaient; Et sur ton livre étaient tous inscrits Les jours qui m'étaient destinés, Avant qu'aucun d'eux existât.


Jérémie 1:5
Avant que je t'eusse formé dans le ventre de ta mère, je te connaissais, et avant que tu fusses sorti de son sein, je t'avais consacré, je t'avais établi prophète des nations.
Revenir en haut Aller en bas
Paul D. Garner
Governor of Louisiana and Green Party Leader
avatar

Masculin Nombre de messages : 769
Age : 27
Localisation : Suisse
Admirez-vous des politiciens ? : Sarkozy, Aung San Suu Kyi, RFK
Date d'inscription : 08/08/2007

Personnage RPG
Date de naissance et âge: 34 ans
Religion: Athée - agnostique
Origine: Afro-Américaine

MessageSujet: Re: Le Dieu de La Bible est contre l'avortement   Ven 22 Aoû - 11:02

T'es encore dans ton délire de pays chrétien.
Les Etats-Unis ne sont pas un pays chrétien, c'est un pays laïc à majorité chrétienne.

Faut pas confondre laïc et athée c'est très différent. On peut être pour la laïcité qu'on soit croyant ou athée.

Alors je suis retourné voir l'ancien sujet sur la laïcité aux Etats-Unis où tu citais plein de faits historiques qui prouveraient que c'est une nation chrétienne.
Moi j'ai trouvé autre chose :

(Tout est tiré de wikipedia. Toi tu crois en la Bible, moi en wikipedia Razz )

Citation :
Les États-Unis sont une République fortement imprégnée par les valeurs chrétiennes (tradition puritaine pour la Nouvelle-Angleterre, mais aussi baptiste, méthodiste, et catholique). Pourtant, dès l’époque de la Révolution américaine, l’idée de laïcité est un concept incontournable en Amérique, hérité des Lumières.

Ainsi, la Déclaration d'indépendance américaine, rédigée par le déiste Thomas Jefferson en 1776, fait référence à un Dieu créateur qui légitime les droits de l’Homme. Jefferson était farouchement attaché à la séparation des Églises et de l’État, comme en témoigne ses écrits :

Citation :
" J’ai toujours considéré qu’il s’agissait d’une affaire entre l’homme et son créateur, dans laquelle personne d’autre, et surtout pas le public, n’avait le droit d’intervenir[3]."

Citation :
D’autres pères fondateurs des États-Unis se sont prononcés en faveur de la séparation des Églises et de l’État :

George Washington :
Citation :
« Tous possèdent également la liberté de conscience et les protections de la citoyenneté. Le gouvernement des États-Unis n’apporte aucun soutien au sectarisme, ni aucune assistance à la persécution, et requiert seulement que tous ceux vivant sous sa protection se conduisent en bons citoyens […] Les croyances religieuses d’un homme ne le priveront pas de la protection des lois, ni du droit d’obtenir et d’exercer les plus hautes fonctions publiques existantes aux États-Unis[5]. »

Citation :
James Madison :
« Le gouvernement n’a pas l’ombre d’un droit de se mêler de religion. Sa plus petite interférence serait une usurpation flagrante[5]. »

John Adams :
« Le gouvernement des États-Unis n’est en aucune manière fondé sur la religion chrétienne ; il n’a aucune inimitié envers la loi, la religion ou la tranquillité des musulmans[6]. »

Thomas Paine :
« De toutes les tyrannies qui frappent l’humanité, la pire est la tyrannie en matière de religion[7]. »


Citation :
Officiellement, la religion est séparée de l’État par le premier amendement de la constitution de 1787. Fait notable pour l’époque, ni la constitution ni la Déclaration des Droits (les dix premiers amendements), les deux textes fondateurs de la République américaine, ne font référence à Dieu ou à la Providence. Ainsi, depuis la fin du XVIIIe siècle siècle, il n’y a pas de religion officielle dans ce pays.

Pourtant, les reférences à Dieu sont omniprésentes dans la pratique politique : George Washington, fut le premier président à introduire le serment sur la Bible, alors que la constitution ne prévoyait qu’un simple serment[8]. On note également le In God we trust sur les billets (En Dieu, nous croyons) qui est devenu une devise officielle des États-Unis le 30 juillet 1956 (plus tard qu’on le croit, donc), sur l’initiative d’un député de Floride (Charles E. Bennett) ou le serment des présidents américains sur la Bible lors de l’investiture, etc.

Contrairement à la France, cependant, dans le système éducatif américain, l’État fédéral ne subventionne aucune école religieuse. Enfin, il ne faut pas oublier que le premier amendement fait partie de la première constitution à garantir la non-ingérence de l’État dans les religions et la liberté de culte.


Comprends moi bien, je dis simplement que l'Etat n'est pas chrétien, qu'officiellement, l'Etat ne doit pas prendre de croyances religieuses pour faire ses lois.
Mais je nie pas le fait que la grande majorité des américains sont chrétiens et que le pays a été fondé sur des bases chrétiennes.
C'est simplement l'Etat qui ne doit pas être influencé par quelque religion que ce soit.


Donc pour en revenir au problème de l'avortement (et qui est aussi valable pour les droits des homos entre autres), c'est qu'on ne peut pas écrire des lois en se basant sur la Bible. Le rôle de l'Etat c'est de garantir l'égalité et la liberté, et au 21ème siècle, un pays gouverné par les lois de la Bible, ça met automatiquement le reste de ses habitants de côté. Au final ça ressemble un peu à de la ségrégation. Avant il y avait la séparation des Noirs et des Blancs, maintenant on veut la séparation des chrétiens et du reste.

_________________
"Some people see things as they are and say why? I dream things that never were and say why not?" (RFK)

Paul D. Garner
Green Party Leader
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Dieu de La Bible est contre l'avortement   Ven 22 Aoû - 16:28

Ce que tu semble oublier, c'est ceci comme l'a dit le président Abraham Lincoln : "le gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple."

Bien que les pères fondateurs ont exprimé certaines de leur opinion, la décision en revient au peuple. Et on oublie trop souvent qu'il n'y a pas que les pères fondateurs, il y a le peuple Américain et c'est ce peuple qui a fondé son pays et non simplement les pères fondateurs.

Ce que nous constatons, c'est que même s'il y a des représentations d'origine de peuples paiens à Washington, il est frappant de constater que les valeurs Bibliques prédominent sur toutes les autres.
On voit bien qu'il y a une lutte entre 2 Amériques, une qui veut se considérer comme les autres peuples démocratiques et l'autre qui se considère avant tout comme un peuple Chrétien. Et nous voyons cette confrontation toujours de nos jours...

Mais nous voyons bien, notamment avec l'histoire de la mention "In God we trust" combien le peuple Américain se bat pour mettre en avant ses valeurs Chrétiennes dans son gouvernement et la pression du peuple est si forte qu'il y parvient...



Il semble que la montée du sentiment religieux, qui aboutit au choix d'une telle devise, prenne son origine au moment de la Guerre de Sécession. C'est à cette époque que Salmon P. Chase, secrétaire du Trésor, a reçu un grand nombre de lettres de personnes très pieuses réclamant que le nom de Dieu figure sur les monnaies de l'Union. Il écrit à son tour en 1861 à James Pollock, directeur du United States Mint à Philadelphie (qui frappe les monnaies), pour lui demander de trouver une devise pieuse à apposer aux pièces de monnaie américaines :

“Dear Sir: No nation can be strong except in the strength of God, or safe except in His defense. The trust of our people in God should be declared on our national coins”
« Cher Monsieur : Aucune nation ne peut être forte hormis dans la force de Dieu, ni sûre sauf en Sa protection. La croyance en Dieu de nos citoyens devrait être déclarée sur nos pièces nationales. »
En 1863, James Pollock soumet à Salmon P. Chase plusieurs propositions de devises, mais c'est Chase qui trouvera la phrase définitive : In God We Trust.

Après l'accord du Congrès, la devise apparaît pour la première fois sur la pièce de 2 cents frappée en 1864. Cela s'étendra à plusieurs autres pièces, mais pas de manière systématique et continue. Par exemple, de 1883 à 1938, la formule disparaît des pièces de 5 cents et est oubliée sur de nombreuses autres. Depuis 1938, toutes les pièces de monnaie américaines portent l'inscription In God We Trust.

Ce n'est qu'en 1956 que le Congrès américain vote une loi (approuvée par le Président le 30 juillet de la même année) faisant de In God We Trust l'une des devises nationales qui, à ce titre, apparaîtra par la suite sur toutes les monnaies (à partir de 1957) et les billets de banque (dans la période de 1964 à 1966.)

Au travers de ce fait historique, nous voyons bien que le gouvernement Américain ne serait pas ce qu'il est sans la pression de son peuple.

Cette devise "In God we trust" a eu et a toujours des détracteurs aux États-Unis, pour des raisons politiques, historiques mais aussi religieuses car une telle devise nie symboliquement la séparation de l'Église et de l'État.
Et force est de constater que cette devise figure toujours sur la monnaie Américaine, preuve que la pression du peuple reste toujours aussi forte sur ce point. Donc la séparation Eglise-Etat n'a jamais été claire aux USA car c'est "le gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple" et le peuple est fortement Chrétien et ne veut pas une séparation de l'Eglise Protestante et de l'Etat.

Lorsque l'on parle d'un pays on ne peut se reposer uniquement sur les lois ou les fonctionnements de ce pays en faisant abstraction de la pensée d'une grande part du peuple qui sont aussi le pays. Et cela les candidats à la Présidence l'on bien compris courtisants un électorat Evangélique sans lequel ils ne peuvent pas gagner l'élection.
Revenir en haut Aller en bas
Paul D. Garner
Governor of Louisiana and Green Party Leader
avatar

Masculin Nombre de messages : 769
Age : 27
Localisation : Suisse
Admirez-vous des politiciens ? : Sarkozy, Aung San Suu Kyi, RFK
Date d'inscription : 08/08/2007

Personnage RPG
Date de naissance et âge: 34 ans
Religion: Athée - agnostique
Origine: Afro-Américaine

MessageSujet: Re: Le Dieu de La Bible est contre l'avortement   Sam 23 Aoû - 2:26

Si les candidats font campagne et veulent les vote évangélique, c'est juste pour l'élection, au fond je suis persuadés qu'ils s'en balancent, la religion c'est de loin pas la chose qui leur importe le plus quand on est sur lepoint de devenir le président du pays le plus puissant du monde.

En plus, un gouvernement chrétien en garantit pas l'égalité puisqu'elle base ses lois sur ses dogmes et favorise donc ses partisans. Du coup, les musulmans, juifs, athées et n'importe qui d'autre vivent dans un pays avec des valeurs auxquelles il adhère par forcément.

Alors que la laïcité, en étant neutre en matière de religion, garantit l'égalité totale de tous les citoyens tout en permettant à chacun de vivre sa religion en privé comme il le souhaite.

C'est pour ça que je suis convaincu qu'il ne faut pas se baser sur un livre religieux pour faire ses lois.

_________________
"Some people see things as they are and say why? I dream things that never were and say why not?" (RFK)

Paul D. Garner
Green Party Leader
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Dieu de La Bible est contre l'avortement   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Dieu de La Bible est contre l'avortement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La lecture de la Bible un remède contre la déprime
» C'est quoi le "Blasphème contre le Saint-Esprit" ?
» Je fais toujours les choses qui [...] plaisent [à Dieu]. — Jean 8:29.
» Rejetons les paroles sans valeurs de ce monde éloigné de Dieu
» Appel à un front républicain contre Sarkozy...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Partis Politiques :: Les organisations (lobbis et syndicats) :: First Southern Baptist Church-
Sauter vers: