AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Democrates oublient les leçons du 11 septembre 2001...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Christopher W. Kristol
Candidat au poste de Gouverneur de Floride et president de American Enterprise Institute
avatar

Masculin Nombre de messages : 746
Age : 59
Localisation : Tallahassee (Floride)
Admirez-vous des politiciens ? : George W. Bush, Ronald Reagan, Mitt Romney, John McCain
Date d'inscription : 21/05/2007

Personnage RPG
Date de naissance et âge: 50 000$ 02/22/2008
Religion:
Origine: 243 645 $

MessageSujet: Les Democrates oublient les leçons du 11 septembre 2001...   Ven 15 Juin - 15:10



Pendant une année environ, les Républicains et les Démocrates ont été d'accord pour ce qui concerne la nécessité de poursuivre fermement la guerre contre la terreur.


Ce n'est plus le cas. Presque tous les postulants démocrates à la candidature à la Présidence et nombre d'autres démocrates de haut rang se sont, au cours de la période récente, déclarés opposés à la guerre et ont ajouté que les actions contre le terrorisme devraient être essentiellement des opérations de police.

Howard Dean répondait à un interlocuteur qui lui demandait si, pour le cas où Ben Laden serait arrêté, il devrait être condamné à mort: "J'ai toujours été hostile à l'idée de prononcer une condamnation avant que la culpabilité d'une personne ne soit été avérée. J'ai toujours eu, ancrée au plus profond de moi l'idée que même avec des gens comme Ben Laden, dont la culpabilité sera très probablement démontrée, nous devons nous efforcer, si nous prétendons occuper légitimement le pouvoir exécutif, de ne pas anticiper ce que seront les décisions d'un jury." (Quelques jours plus tard, face aux critiques soulevées par ses propos, Dean a infléchi sa position et a ajouté "Je suis un Américain, et je suis sûr qu'il aura ce qu'il mérite, à savoir la peine de mort").

Richard Gephardt: "Je n'ai jamais ressenti qu'il était inévitable que nous nous recourrions à la guerre".

John Kerry: Le président Bush s'est "précipité à tort vers la guerre".

George Soros: "La lutte contre le terrorisme ne peut être gagnée en utilisant la guerre... combattre le crime requiert une action de police, pas une action militaire".

William Sloan Coffin: Après le 11 septembre, le gouvernement américain aurait pu souhaiter "obtenir la justice, mais par la force du droit, pas par le droit de la force".

Si l'on veut pleinement évaluer la significations des positions proses par ces démocrates, il faut retourner un peu en arrière. La violence islamiste contre les Etats-Unis a commencé en 1979: le gouvernement américain, quel que soit le parti au pouvoir, a pendant 22 ans, tout fait pour réduire la menace islamique à sa dimension criminelle.

Parce que les preuves contre l'Iran n'auraient pu paraitre suffisantes devant une cour de justice, la destruction de l'ambassade américiane à Beyrouth en 1983, où il y eut 63 morts, n'a fait l'objet d'aucune mesure de représaille ou de condamnation. En 1998, la réponse à deux attaques d'ambassades américaines en Afrique, attaques qui ont fait 224 morts, a consisté à traquer les auteurs, à les faire comparaitre dans un tribunal à New York et à les mettre en prison. Aucune action n'a été menée aux fins de s'attaquer à la structure de commandement, aux institutions financières, au substrat culturel ou à l'idéologie politique qui avaient alimenté ces actes de violence.Puis est venu le onze septembre, et la compréhension par le pays entier du fait que nous n'étions pas confrontés seulement à des attaques criminelles, mais à une menace d'ordre militaire. George Bush a alors parlé d'une guerre contre le terrorisme: d'une guerre, pas d'une action de police.

Cette nouvelle politique a eu très vite de vastes implications. L' une d'entres elles a été le recours à l'armée pour détruire le régime des taliban. Une autre a été le vote du Patriot Act, qui a permis de briser la cloison étanche séparant jusque là les services de police des services de renseignement.

Le Patriot Act peut sembler être une mesure technique, mais il a nettement renforcé les capacités d'action américaines. Pendant des années, les services d'enquête de la police ont dû rechercher des informations que leurs collègues des renseignements avaient déjà. "C'était totalement ridicule", note Barry Carmody, un agent du FBI qui a travaillé sur les liens de Sami al-Arian avec le terrorisme. Le Patriot Act a été voté et tout a changé. "Maintenant nous pouvons utiliser un jeu de 52 cartes, pas seulement la moitié du jeu", dit Mr Carmody.
Nous avons découvert une quantité de choses incroyable", a déclaré Joe Navarro, un autre agent du FBI en parlant de la masse de nouvelles informations dont il disposait soudain. Il a décrit cette découverte comme l'un des "moments les plus stupéfiants" de sa carrière.
Voici deux mois, le ministre-adjoint de la défense Douglas Feith a souligné le contraste entre les politiques menées avant et après le 11 septembre de la façon suivante: repensez, a-t-il dit, à l'attentat contre le World Trade Center en 1993, à l'attaque contre les tours de Khobar en 1996, à celles menées contre les ambassades des Etats-Unis en Afrique en 1998, ou contre le USS Cole au large du Yemen en 2000. Quand ces attaques sont survenues, les officiels ont évité d'utiliser le mot "guerre". Leur réponse première a consisté à faire appel au FBI aux fins d'identifier les individus à rechercher. Avoir discerné dans le 11 septembre un acte de guerre nous a permis de nous écarter des façons de faire en vigueur. Cette idée a été celle du président Bush, et la sagesse de cette idée est attestée par le fait qu'elle semble rétrospectivement de l'ordre de l'évidence.Evidence pour un temps, oui. Aujourd'hui, des démocrates de haut rang rejettent cette idée et demandent que nous en revenions aux pratiques d'avant le 11 septembre.Agir en ce sens serait faire un immense pas en arrière. Le nouveau type de guerre dans lequel nous sommes inclut des actes criminels c'est certain, mais ce n'en est pas moins une guerre. Désapprendre la douloureuse leçon du 11 septembre serait une bonne façon de commencer à perdre la guerre.

==> http://joinwarren2008.blogspot.com/2007/06/les-dmocrates-oublient-les-leons-du-11.html

==> http://joinwarren2008.blogspot.com/2007/06/les-dmocrates-oublient-les-leons-du-11.html

==> http://joinwarren2008.blogspot.com/2007/06/les-dmocrates-oublient-les-leons-du-11.html

==> http://joinwarren2008.blogspot.com/2007/06/les-dmocrates-oublient-les-leons-du-11.html

==> http://joinwarren2008.blogspot.com/2007/06/les-dmocrates-oublient-les-leons-du-11.html

==> http://joinwarren2008.blogspot.com/2007/06/les-dmocrates-oublient-les-leons-du-11.html


--

_________________
Christopher W. Kristol
13 mai 1958 (50 ans) - Tallahassee (Floride) - Président de l'American Enterprise Institute
Candidat au poste de Gouverneur de l'État de Floride pour le GOP - Directeur de communication de Bill O'Malley

==> http://unevisionneoconservatrice.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unevisionneoconservatrice.wordpress.com/
Don-Yool

avatar

Masculin Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 14/06/2007

Personnage RPG
Date de naissance et âge: 1 000 000 $
Religion: 0 $
Origine: 1 000 000 $

MessageSujet: Re: Les Democrates oublient les leçons du 11 septembre 2001...   Ven 15 Juin - 18:56

Et les républicains n’apprennent rien de leurs erreurs actuelles.

Il est facile de critiquer, bien sûr qu’il y a des bonnes choses dans le Patriot Act, mais tout n’est pas rose non plus.

Une bonne phrase pour résumer la chose. Y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis (Bush, si tu m’attends).

Je tiens à préciser que je ne vise aucun républicain de ce forum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christopher W. Kristol
Candidat au poste de Gouverneur de Floride et president de American Enterprise Institute
avatar

Masculin Nombre de messages : 746
Age : 59
Localisation : Tallahassee (Floride)
Admirez-vous des politiciens ? : George W. Bush, Ronald Reagan, Mitt Romney, John McCain
Date d'inscription : 21/05/2007

Personnage RPG
Date de naissance et âge: 50 000$ 02/22/2008
Religion:
Origine: 243 645 $

MessageSujet: Re: Les Democrates oublient les leçons du 11 septembre 2001...   Ven 15 Juin - 20:57

Don-Yool a écrit:
Et les républicains n’apprennent rien de leurs erreurs actuelles.

Il est facile de critiquer, bien sûr qu’il y a des bonnes choses dans le Patriot Act, mais tout n’est pas rose non plus.

Une bonne phrase pour résumer la chose. Y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis (Bush, si tu m’attends).

Je tiens à préciser que je ne vise aucun républicain de ce forum

Ok. Smile Bon premièrement;
"Il est facile de critiquer" ==> Je suis d'accord avec toi (lool) seulement les Républicains du forum sont là pour critiquer les Démocrates du forum et inversement, pour créer le débat en faite.
Je souligne ce qui me semble évident dans le comportement des Démocrates par le post que je viens de publier précédemment.
Après tout Neymare ne se gène pas quand t-il critique les Républicains ?? Wink

"Une bonne phrase pour résumer la chose. Y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis (Bush, si tu m’attends)." ==> En même temps quand t-on a des convictons, des valeurs... et que l'on est pas démago comme un démocrate qui retourne sa veste on ne change pas d'avis.

Et enfin quand tu dis " Je tiens à préciser que je ne vise aucun républicain de ce forum " ==> Je le sais Wink ne t'inquiète pas, aucun républicain ne le prendra mal sur ce forum. Cool

_________________
Christopher W. Kristol
13 mai 1958 (50 ans) - Tallahassee (Floride) - Président de l'American Enterprise Institute
Candidat au poste de Gouverneur de l'État de Floride pour le GOP - Directeur de communication de Bill O'Malley

==> http://unevisionneoconservatrice.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unevisionneoconservatrice.wordpress.com/
Jimmy Herbert Wesson

avatar

Masculin Nombre de messages : 984
Age : 57
Localisation : Charleston, SC
Admirez-vous des politiciens ? : oui reagan
Date d'inscription : 02/05/2007

Personnage RPG
Date de naissance et âge:
Religion: 8540 $
Origine: 1 272 280 $

MessageSujet: Re: Les Democrates oublient les leçons du 11 septembre 2001...   Ven 15 Juin - 22:06

Faut reconnaître tout de même que les gens étaient moins anti-américains avant qu'ils ne le sont aujourd'hui. On aurait jamais vu les attentats du 11 septembre au début du XXème siècle, ou encore au XIXème siècle... Pourquoi ? Et bien, parce qu'à l'époque, les dirigeants américains préféraient se consacrer exclusivement à leur pays, plutôt que de s'occuper de ce qu'il se passait ailleurs. Je ne dis pas que c'est la panacée, mais je constate que plus les dirigeants de Wash interviennent, plus ils se mettent le monde à dos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://haugam.blogasin.com/
Christopher W. Kristol
Candidat au poste de Gouverneur de Floride et president de American Enterprise Institute
avatar

Masculin Nombre de messages : 746
Age : 59
Localisation : Tallahassee (Floride)
Admirez-vous des politiciens ? : George W. Bush, Ronald Reagan, Mitt Romney, John McCain
Date d'inscription : 21/05/2007

Personnage RPG
Date de naissance et âge: 50 000$ 02/22/2008
Religion:
Origine: 243 645 $

MessageSujet: Re: Les Democrates oublient les leçons du 11 septembre 2001...   Ven 15 Juin - 22:57

Tu as raison Wesson. Mais penses-tu que nous pouvons être non-interventionniste dans ces temps de guerre mondiale contre la terreur?
Plus maintenant... au XIXème siècle, je peux le comprendre... mais desormais, nous ne pouvons plus, sinon nous finirons dans un monde islamisé à 85% et les camps de terroristes seraient de plus en plus nombreux, et les attaques terroristes beaucoup plus fréquentes.

_________________
Christopher W. Kristol
13 mai 1958 (50 ans) - Tallahassee (Floride) - Président de l'American Enterprise Institute
Candidat au poste de Gouverneur de l'État de Floride pour le GOP - Directeur de communication de Bill O'Malley

==> http://unevisionneoconservatrice.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unevisionneoconservatrice.wordpress.com/
Jimmy Herbert Wesson

avatar

Masculin Nombre de messages : 984
Age : 57
Localisation : Charleston, SC
Admirez-vous des politiciens ? : oui reagan
Date d'inscription : 02/05/2007

Personnage RPG
Date de naissance et âge:
Religion: 8540 $
Origine: 1 272 280 $

MessageSujet: Re: Les Democrates oublient les leçons du 11 septembre 2001...   Ven 15 Juin - 23:11

Citation :
Tu as raison Wesson. Mais penses-tu que nous pouvons être non-interventionniste dans ces temps de guerre mondiale contre la terreur?
Plus maintenant... au XIXème siècle, je peux le comprendre... mais desormais, nous ne pouvons plus, sinon nous finirons dans un monde islamisé à 85% et les camps de terroristes seraient de plus en plus nombreux, et les attaques terroristes beaucoup plus fréquentes.

Pourquoi les gens sont-ils aussi antiaméricains ? Pourquoi aujourd'hui des attentats et tentatives se produisent sur notre sol alors que cela n'était pas le cas il y a soixante ans ?

C'est facile : les dirigeants américains n'ont cessé, depuis la seconde guerre mondiale, d'utiliser l'armée et la CIA pour renverser des régimes ou maintenir des politiques allant dans le sens de leurs intérêts, bien que ceux-ci soient de véritables bourreaux pour leurs peuples respectifs. Les islamistes ont prospéré justement parce que les USA ont maintenu ces régimes en place, qui condamnaient leurs peuples.

En 1993, des attentats déjà visaient les Twins Towers. Il fallut attendre 2001 pour qu'elles finissent par chuter. Depuis, de nombreux attentats se sont produits en Espagne, en Angleterre, et des tentatives aux USA. Cela ne veut pas dire qu'il ne faut pas condamner le terrorisme, tout au contraire. Mais il convient de réfléchir à ses causes.

Un très fort courant aux Etats-Unis milite pour le retour à l'isolationnisme en politique étrangère. Il est profondément de droite, car la gauche a toujours été par le passé bien plus interventionniste. Bush s'était fait élire en 2001 en promettant un retour à cette politique, paradoxalement.

Plus vite nous redeviendrons isolationnistes, plus vite nous réduirons le fanatisme, l'anti-américanisme, comme ce fut le cas dans l'histoire. Ce n'est pas un hasard si la Suisse, qui a toujours été neutre politiquement, n'a jamais eu de problèmes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://haugam.blogasin.com/
Christopher W. Kristol
Candidat au poste de Gouverneur de Floride et president de American Enterprise Institute
avatar

Masculin Nombre de messages : 746
Age : 59
Localisation : Tallahassee (Floride)
Admirez-vous des politiciens ? : George W. Bush, Ronald Reagan, Mitt Romney, John McCain
Date d'inscription : 21/05/2007

Personnage RPG
Date de naissance et âge: 50 000$ 02/22/2008
Religion:
Origine: 243 645 $

MessageSujet: Re: Les Democrates oublient les leçons du 11 septembre 2001...   Sam 16 Juin - 0:35

Moi je ne suis pas pour revenir à l'isolationnisme... pas maintenant.
Nous sommes en guerre. Depuis le 9/11 je vois mal comment on pourrait revenir à cette époque... malheureusement. Mais je peux "comprendre" ton raisonnement.

_________________
Christopher W. Kristol
13 mai 1958 (50 ans) - Tallahassee (Floride) - Président de l'American Enterprise Institute
Candidat au poste de Gouverneur de l'État de Floride pour le GOP - Directeur de communication de Bill O'Malley

==> http://unevisionneoconservatrice.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unevisionneoconservatrice.wordpress.com/
Doyle Kingsley
Governor of Florida
avatar

Masculin Nombre de messages : 1462
Age : 58
Date d'inscription : 27/04/2007

Personnage RPG
Date de naissance et âge: 6 Juin 1959 ( 49 ans )
Religion: Protestant
Origine: Allemande

MessageSujet: Re: Les Democrates oublient les leçons du 11 septembre 2001...   Sam 16 Juin - 1:17

Citation :
"Une bonne phrase pour résumer la chose. Y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis (Bush, si tu m’attends)." ==> En même temps quand t-on a des convictons, des valeurs... et que l'on est pas démago comme un démocrate qui retourne sa veste on ne change pas d'avis

Si on peut changer d'avis quand on a l'impression de s'être fait prendre pour un pigeon.
Les valeurs de curton pas trop pour moi, je regarde les compte et quand je vois la Chine commencer à faire pression sur le déficit commerciale, Bush devrait un peu mieux regarder ses bilans économiques plutot que de se soucier du bien être des Irakiens.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christopher W. Kristol
Candidat au poste de Gouverneur de Floride et president de American Enterprise Institute
avatar

Masculin Nombre de messages : 746
Age : 59
Localisation : Tallahassee (Floride)
Admirez-vous des politiciens ? : George W. Bush, Ronald Reagan, Mitt Romney, John McCain
Date d'inscription : 21/05/2007

Personnage RPG
Date de naissance et âge: 50 000$ 02/22/2008
Religion:
Origine: 243 645 $

MessageSujet: Re: Les Democrates oublient les leçons du 11 septembre 2001...   Sam 16 Juin - 10:55

En tout cas en chose est sûr, plus tôt les troupes américaines d'Irak reviendront à la maison, mieux ça sera, pour tout le monde. Mais avant nous devons continuer le travail pour pacifier la région.

_________________
Christopher W. Kristol
13 mai 1958 (50 ans) - Tallahassee (Floride) - Président de l'American Enterprise Institute
Candidat au poste de Gouverneur de l'État de Floride pour le GOP - Directeur de communication de Bill O'Malley

==> http://unevisionneoconservatrice.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unevisionneoconservatrice.wordpress.com/
Doyle Kingsley
Governor of Florida
avatar

Masculin Nombre de messages : 1462
Age : 58
Date d'inscription : 27/04/2007

Personnage RPG
Date de naissance et âge: 6 Juin 1959 ( 49 ans )
Religion: Protestant
Origine: Allemande

MessageSujet: Re: Les Democrates oublient les leçons du 11 septembre 2001...   Sam 16 Juin - 12:14

Pacifier looool un peu présomptieux, je préfère dire façonner l'Irak à l'Occidental.
Je sais pas si un jour cetté région sera pacifiée, vu que le terrorisme ne disparaitra jamais tant que ce n'est pas la population elle même qui adhère.
La démocratie ça ne s'impose que par son peuple, si il n'est pas pret à ça je vois pas pourquoi lui imposer.
Est ce qu'on nous impose la Charia en France ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jimmy Herbert Wesson

avatar

Masculin Nombre de messages : 984
Age : 57
Localisation : Charleston, SC
Admirez-vous des politiciens ? : oui reagan
Date d'inscription : 02/05/2007

Personnage RPG
Date de naissance et âge:
Religion: 8540 $
Origine: 1 272 280 $

MessageSujet: Re: Les Democrates oublient les leçons du 11 septembre 2001...   Sam 16 Juin - 18:26

Nous ne devons plus être aussi dépendants de la Chine. Ils nous tiennent aujourd'hui par les couilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://haugam.blogasin.com/
James B. Lewis
NRA Chairman
avatar

Masculin Nombre de messages : 2051
Localisation : Austin/NY
Admirez-vous des politiciens ? : Nathan Sharansky.
Date d'inscription : 29/04/2007

Personnage RPG
Date de naissance et âge: 29 novembre 1967. 41 ans
Religion: Protestante
Origine: NY /Austin (TX)

MessageSujet: Re: Les Democrates oublient les leçons du 11 septembre 2001...   Dim 17 Juin - 3:47

Bush devrait un peu mieux regarder ses bilans économiques plutot que de se soucier du bien être des Irakiens.

Bush est un Neoconservateur Stifler . Ni Dieu Etat , ni Dieu Marché .

En tout cas Bravo Warren beau texte .

En ce qui concerne l'interventionnisme US , je suis d'accord avec Wesson . Moin les USA interviendrons , plus ils parviendront à se faire oublier . Concernant meme l'Iraq je pense que ce n'etait pas aux USA d'intervennir , mais le probleme c'est que les personnes chargées d'intervennir sont corrompu jusqu'à l'os et ne font pas leur boulot , ils ne font pas le boulot qui doit etre fait alors il faut bien que quelqu'un le fasse et il se trouve que ce sont les USA qui une fois de plus ont du s'y coller " The Dirty Job " c'est toujours les USA qui ont le mauvais role c'est vrai mais tant pis , c'est injuste mais c'est ainsi .

La démocratie ça ne s'impose que par son peuple, si il n'est pas pret à ça je vois pas pourquoi lui imposer.
Est ce qu'on nous impose la Charia en France ?


Stifler , partout et à chaque fois que des personnes ordinnaires ont la chance de pouvoir choisir , leur choix est le meme . Ils preferent la Liberte à la Tyrannie , la Democratie à la Dictature et le reigne de la justice pas celui de la police secrete . Les nombreuses tentatives de renverser le regime ont toutes echouees en Irak . En gros on impose à des esclaves de se liberer de leurs chaines , je ne vois rien de condamnable ici , à l'inverse d'imposer la Charia qui est presque à l'opposée . Evitons quand meme de mettre sur un pied d'egalité ces deux conceptes . Mais oui certains se demandent " Qui sommes nous pour donner la Liberté à un esclave qui ne l'a sans doute jamais connue ? " Mais personne ne se pose la question "Quel genre d'hommes sommes nous , pour laisser des gens detruit par un regime sanguinnaire se faire tourturé ou tué pour un oui ou pour un non ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doyle Kingsley
Governor of Florida
avatar

Masculin Nombre de messages : 1462
Age : 58
Date d'inscription : 27/04/2007

Personnage RPG
Date de naissance et âge: 6 Juin 1959 ( 49 ans )
Religion: Protestant
Origine: Allemande

MessageSujet: Re: Les Democrates oublient les leçons du 11 septembre 2001...   Dim 17 Juin - 13:24

Dans ce cas si c'est ni Dieu ni Etat ni marché pourquoi Dick Chesney s'en est melé ? alias Halliburton... et pourquoi en profitent ils pour pomper le port d'Al qasar au détriment de Total qui était implanté ?
si ils y vont pour le peuple et ses chaines et tout le trala de journalistes, à coté de ça ils imposent leur produits et se garde le marché il est ou le libre échange ?
la guerre çà coute ils ont planté la stratégie et crevé les comptes.
quelqu'un qui échoue on le vire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James B. Lewis
NRA Chairman
avatar

Masculin Nombre de messages : 2051
Localisation : Austin/NY
Admirez-vous des politiciens ? : Nathan Sharansky.
Date d'inscription : 29/04/2007

Personnage RPG
Date de naissance et âge: 29 novembre 1967. 41 ans
Religion: Protestante
Origine: NY /Austin (TX)

MessageSujet: Re: Les Democrates oublient les leçons du 11 septembre 2001...   Dim 17 Juin - 13:58

si ils y vont pour le peuple et ses chaines et tout le trala de journalistes,

Doyle tout passe par la democratisation . Ce n'est pas la societe civile et le Marche qui me permettent d'echanger des biens mais l'individu Libre qui fonde la societe civile et forme le marché .
Il faut donc d'abbord vraimment penser à la reconstruction et à la pacification de cette toute nouvelle Democratie , c'est le plus important . Et apres que le gouvernemment Irakien favorise l'implantation d'entreprise Americaine et favorise l'importation des produits US je pense que c'est la moindre des choses, et en plus de cela les Irakiens ont bien besoin du savoir des liberateurs , car dans un regime aussi reppressif qu'etait l'Iraq toutes les connaissances etaient utilisées pour servir le regime et non pas le peuple
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christopher W. Kristol
Candidat au poste de Gouverneur de Floride et president de American Enterprise Institute
avatar

Masculin Nombre de messages : 746
Age : 59
Localisation : Tallahassee (Floride)
Admirez-vous des politiciens ? : George W. Bush, Ronald Reagan, Mitt Romney, John McCain
Date d'inscription : 21/05/2007

Personnage RPG
Date de naissance et âge: 50 000$ 02/22/2008
Religion:
Origine: 243 645 $

MessageSujet: Re: Les Democrates oublient les leçons du 11 septembre 2001...   Dim 17 Juin - 14:04

RIGHT WINGER a écrit:
Bush devrait un peu mieux regarder ses bilans économiques plutot que de se soucier du bien être des Irakiens.

Bush est un Neoconservateur Stifler . Ni Dieu Etat , ni Dieu Marché .

En tout cas Bravo Warren beau texte .

En ce qui concerne l'interventionnisme US , je suis d'accord avec Wesson . Moin les USA interviendrons , plus ils parviendront à se faire oublier . Concernant meme l'Iraq je pense que ce n'etait pas aux USA d'intervennir , mais le probleme c'est que les personnes chargées d'intervennir sont corrompu jusqu'à l'os et ne font pas leur boulot , ils ne font pas le boulot qui doit etre fait alors il faut bien que quelqu'un le fasse et il se trouve que ce sont les USA qui une fois de plus ont du s'y coller " The Dirty Job " c'est toujours les USA qui ont le mauvais role c'est vrai mais tant pis , c'est injuste mais c'est ainsi .

La démocratie ça ne s'impose que par son peuple, si il n'est pas pret à ça je vois pas pourquoi lui imposer.
Est ce qu'on nous impose la Charia en France ?


Stifler , partout et à chaque fois que des personnes ordinnaires ont la chance de pouvoir choisir , leur choix est le meme . Ils preferent la Liberte à la Tyrannie , la Democratie à la Dictature et le reigne de la justice pas celui de la police secrete . Les nombreuses tentatives de renverser le regime ont toutes echouees en Irak . En gros on impose à des esclaves de se liberer de leurs chaines , je ne vois rien de condamnable ici , à l'inverse d'imposer la Charia qui est presque à l'opposée . Evitons quand meme de mettre sur un pied d'egalité ces deux conceptes . Mais oui certains se demandent " Qui sommes nous pour donner la Liberté à un esclave qui ne l'a sans doute jamais connue ? " Mais personne ne se pose la question "Quel genre d'hommes sommes nous , pour laisser des gens detruit par un regime sanguinnaire se faire tourturé ou tué pour un oui ou pour un non ? "

+100

_________________
Christopher W. Kristol
13 mai 1958 (50 ans) - Tallahassee (Floride) - Président de l'American Enterprise Institute
Candidat au poste de Gouverneur de l'État de Floride pour le GOP - Directeur de communication de Bill O'Malley

==> http://unevisionneoconservatrice.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unevisionneoconservatrice.wordpress.com/
James B. Lewis
NRA Chairman
avatar

Masculin Nombre de messages : 2051
Localisation : Austin/NY
Admirez-vous des politiciens ? : Nathan Sharansky.
Date d'inscription : 29/04/2007

Personnage RPG
Date de naissance et âge: 29 novembre 1967. 41 ans
Religion: Protestante
Origine: NY /Austin (TX)

MessageSujet: Re: Les Democrates oublient les leçons du 11 septembre 2001...   Dim 17 Juin - 14:22

Merci beaucoup Warren Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Georges D. Nightmare

avatar

Masculin Nombre de messages : 1098
Admirez-vous des politiciens ? : non
Date d'inscription : 21/05/2007

Personnage RPG
Date de naissance et âge: 1 007 000 $
Religion: 0 $
Origine: 1 007 000 $

MessageSujet: Re: Les Democrates oublient les leçons du 11 septembre 2001...   Lun 18 Juin - 16:25

John Warren a écrit:

Après tout Neymare ne se gène pas quand t-il critique les Républicains ?? Wink

lol! Oui tout à fait, c'est tellement bon !!

Quand au patriot act c'est une pure trahison de la consitution US.
Si on fait une constitution c'est pas pour que le premier imbécile venu criant "au loup" la trahisse. Et c'est ce qui est arrivé !!
La constitution US a été faite (en autre) pour éviter que les USA ne deviennent une dictature : c'est pour ça qu'elle donne le droit a chacun d'etre jugé, défendu, et non emprisonné arbitrairement.
C'est le principe de l'habeas corpus. Bush a trahi ce principe fondamental : il s'arroge le droit d'emprisonner qui il veut sans avoir à se justifier, et ce indifiniment et sans procès nin défenseur.
C'ets l'abolition de la séparation des pouvoirs et de l'indépendance de la justice : le principe meme de la dictature.
Rien, absolument rien, n'empeche maintenant bush d'emprisonner, de torturer et de détenir ad vitam aeternam ses opposants politiques.
Rien que pour celà bush mériterait d'etre traduit en justice pour haute trahison et pendu haut et cours.
Il aurait très bien pu instaurer des mesures de sécurité draconienne sans en arriver là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James B. Lewis
NRA Chairman
avatar

Masculin Nombre de messages : 2051
Localisation : Austin/NY
Admirez-vous des politiciens ? : Nathan Sharansky.
Date d'inscription : 29/04/2007

Personnage RPG
Date de naissance et âge: 29 novembre 1967. 41 ans
Religion: Protestante
Origine: NY /Austin (TX)

MessageSujet: Re: Les Democrates oublient les leçons du 11 septembre 2001...   Lun 18 Juin - 17:16

Il aurait très bien pu instaurer des mesures de sécurité draconienne sans en arriver là.

Le Patriot Act est justemment une mesure de securité draconienne , qui disparaitra une fois les choses reglées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Georges D. Nightmare

avatar

Masculin Nombre de messages : 1098
Admirez-vous des politiciens ? : non
Date d'inscription : 21/05/2007

Personnage RPG
Date de naissance et âge: 1 007 000 $
Religion: 0 $
Origine: 1 007 000 $

MessageSujet: Re: Les Democrates oublient les leçons du 11 septembre 2001...   Lun 18 Juin - 17:42

RIGHT WINGER a écrit:
Il aurait très bien pu instaurer des mesures de sécurité draconienne sans en arriver là.

Le Patriot Act est justemment une mesure de securité draconienne , qui disparaitra une fois les choses reglées

Le fait de pouvoir détenir indéfiniment des individus sans se justifier et sans charge et sans procès n'a rien à voir avec la sécurité:

soit vous pouvez reprocher quelque chose à quelqu'un et vous lui faites un proces en bon et due forme, soit vous ne pouvez rien lui reprocher et vous le relachez
Emprisonner des gens sans raison et les torturer c'est l'apanage des dictatures : comment voulez vous après ça vous posez en exemple moral ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James B. Lewis
NRA Chairman
avatar

Masculin Nombre de messages : 2051
Localisation : Austin/NY
Admirez-vous des politiciens ? : Nathan Sharansky.
Date d'inscription : 29/04/2007

Personnage RPG
Date de naissance et âge: 29 novembre 1967. 41 ans
Religion: Protestante
Origine: NY /Austin (TX)

MessageSujet: Re: Les Democrates oublient les leçons du 11 septembre 2001...   Lun 18 Juin - 18:14

Ok GITMO c'est pas un camp de vacances , mais je doute qu'a l'image des dictatures l'on emprisonne des gens coupable de ne pas aimer Bush . D'ailleur voici un article du Figaro http://www.lefigaro.fr/debats/20060607.FIG000000235_guantanamo_pour_en_terminer_avec_la_propagande_anti_americaine.html

Analyse: Guantanamo : pour en terminer avec la propagande anti-américaine

En pleine guerre mondiale contre le terrorisme, «l'affaire de Guantanamo» est grave. Au lieu de soutenir ceux qui sont en première ligne dans cette guerre d'un nouveau type, livrée par les forces barbares à toutes les civilisations, le poison de l'antiaméricanisme ruine le moral de nos nations.


La propagande antiaméricaine nous ordonne de tourner nos regards vers Cuba. Non pas le Cuba réel, celui de Castro qui, après avoir tué plus de 100 000 Cubains depuis un demi-siècle, domine par la terreur. Non pas les geôles infectes castristes où croupissent plusieurs milliers de prisonniers politiques (336 officiellement). Dans le programme touristique du politiquement correct : «Le goulag de notre temps» est américain, les plages de sable chaud castristes.

Guantanamo donc. La propagande y dénonce l'isolement et le secret, réclame l'intervention des tribunaux américains, invente des prisonniers détenus sans raison, imagine tortures et viol des droits individuels.

Isolement et éloignement ? Il ne faut pas chercher bien loin pour trouver des précédents qui n'ont jamais été contestés. Quand, le 22 juin 1940, Hitler lance une offensive aérienne sans précédent contre l'Angleterre, Winston Churchill obtient du gouvernement canadien la détention de 3 000 soldats allemands capturés par l'armée britannique, conduits dans le plus total des secrets dans des camps isolés du nord de l'Ontario et à Kananaskis dans les Rocheuses. Trois raisons : il évite de voir ces détenus revenir au combat en cas d'évasion, prohibe, à partir de la prison, le passage d'informations, et interdit la construction de réseaux nazis. Quand on voit la façon dont les réseaux islamistes se constituent aujourd'hui dans les prisons françaises ou britanniques, le choix de l'isolement ne répond-il pas à la nature de la guerre asymétrique menée par les réseaux terroristes disséminés dans le monde ?

Le secret ? Il permet d'obtenir des informations sans que l'ennemi ne s'en doute, ne sachant qui est pris, ni quand. Il permet des infiltrations, des substitutions de personnes, des dévoilements de complicités, des jeux de désinformation. Provisoire, ce type d'incarcération n'en demeure pas moins stratégique. Et il sauve des milliers de vies.

L'intervention des tribunaux ? Par quelle étrange vue tortueuse de l'esprit s'imposerait-elle nécessairement ? Comme dans toute guerre, l'enfermement de l'ennemi capturé ne vise pas d'abord à juger, mais à empêcher de combattre et à enquêter. Certes, après un certain temps, les informations sont obtenues et le secret de la capture est éventé. Quand cessent l'intérêt pour le renseignement et la possibilité de reprendre les armes, libération et renvoi dans le pays d'origine sont d'usage. C'est pourquoi les Américains libèrent peu à peu les détenus. En ce qui concerne les contestations actuelles, après la décision de la Cour suprême (juin 2004, affaire Rasul/Bush) et le Detainee Treatment Act de décembre 2005, le débat juridique se poursuit, mais nul être sensé ne peut espérer voir les détenus dangereux de Guantanamo gambader en liberté ou monter des réseaux dans des prisons ordinaires.

Les conditions de détention ? Les républiques ne sont pas sans obligations. Comme le montre Kant, elles se différencient à jamais des tyrannies en ce que toute violation de la dignité de l'homme y est punie. En l'oubliant, un soldat signe un double crime : il viole une loi naturelle et sabote les fondements moraux du pays. Laissons là les tartuffes qui feignent pour leur propagande de confondre exactions et règle. Les tribunaux américains répondent à ce souci moral : ils ont prononcé des sanctions à la suite des révélations d'Abou Ghraïb et non un discours de bienvenue au paradis d'Allah.

Mais où sont les preuves de torture de Guantanamo ? Le fameux rapport de la commission des droits de l'homme de l'ONU (février 2005) sur lequel s'appuient les antiaméricains, laisse pantois. Cette commission, qui comptait dans ses rangs la Chine communiste, le Cuba castriste, l'Arabie saoudite... avait trouvé inconvenante la méfiance des autorités militaires qui acceptaient leur venue mais ne voulaient pas les laisser interroger les détenus. En conséquence, elle a refusé de mettre un pied dans le camp et a établi son rapport grâce notamment aux témoignages des... prisonniers islamistes libérés.

Dernier avatar de la propagande ? Un médiocre «documentaire-fiction», The Road to Guantanamo, ours d'or au Festival de Berlin, aux ficelles si grosses qu'elles font regretter Sergeï Eisenstein et Léni Riefenstahl. N'y avait-il vraiment aucune raison de suspecter les trois héros du film, détenus à Guantanamo ? Doit-on prendre pour argent comptant leurs assertions quant aux tortures subies dont il ne subsiste aucune marque ? Victimes de la malchance, ils seraient partis au Pakistan pour un mariage à Karachi, lieu de rendez-vous des islamistes du monde entier en partance pour l'Afghanistan. Puis, ils se rendent 1 200 kilomètres plus loin à Kandahar, centre de commandement d'al-Qaida, lieu de rendez-vous de la filière pakistanaise. Ils musardent jusqu'à Kaboul, où de nombreux renforts talibans arrivent avec eux. Intervention alliée oblige, nos flâneurs se retrouvent ensuite à la frontière pakistanaise où se sont repliés les islamistes. Poursuivis par la malchance, ils sont arrêtés par l'Alliance du Nord, avec des talibans armés, qui les remet aux autorités américaines.

L'antiaméricanisme apparaît chaque jour davantage comme le nouvel opium du peuple. Le coeur d'un monde sans âme d'où la moralité est exclue, le repère fantasque des consciences perdues par la chute du mur de Berlin. Si la vraie force des républiques réside dans la vertu, comme le montra Montesquieu, la vertu se mesure au courage de se battre pour elles. Guantanamo, c'est ce courage.


Par Yves Roucaute, Professeur d'université Paris X Nanterre, agrégé de philosophie et de science politique07 juin 2006, (Rubrique Opinions) Professeur d'université Paris-X Nanterre, agrégé de philosophie et de science politique, auteur de Le néo-conservatisme est un humanisme (PUF)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christopher W. Kristol
Candidat au poste de Gouverneur de Floride et president de American Enterprise Institute
avatar

Masculin Nombre de messages : 746
Age : 59
Localisation : Tallahassee (Floride)
Admirez-vous des politiciens ? : George W. Bush, Ronald Reagan, Mitt Romney, John McCain
Date d'inscription : 21/05/2007

Personnage RPG
Date de naissance et âge: 50 000$ 02/22/2008
Religion:
Origine: 243 645 $

MessageSujet: Re: Les Democrates oublient les leçons du 11 septembre 2001...   Lun 18 Juin - 19:56

RIGHT WINGER a écrit:
Ok GITMO c'est pas un camp de vacances , mais je doute qu'a l'image des dictatures l'on emprisonne des gens coupable de ne pas aimer Bush . D'ailleur voici un article du Figaro http://www.lefigaro.fr/debats/20060607.FIG000000235_guantanamo_pour_en_terminer_avec_la_propagande_anti_americaine.html

Analyse: Guantanamo : pour en terminer avec la propagande anti-américaine

En pleine guerre mondiale contre le terrorisme, «l'affaire de Guantanamo» est grave. Au lieu de soutenir ceux qui sont en première ligne dans cette guerre d'un nouveau type, livrée par les forces barbares à toutes les civilisations, le poison de l'antiaméricanisme ruine le moral de nos nations.


La propagande antiaméricaine nous ordonne de tourner nos regards vers Cuba. Non pas le Cuba réel, celui de Castro qui, après avoir tué plus de 100 000 Cubains depuis un demi-siècle, domine par la terreur. Non pas les geôles infectes castristes où croupissent plusieurs milliers de prisonniers politiques (336 officiellement). Dans le programme touristique du politiquement correct : «Le goulag de notre temps» est américain, les plages de sable chaud castristes.

Guantanamo donc. La propagande y dénonce l'isolement et le secret, réclame l'intervention des tribunaux américains, invente des prisonniers détenus sans raison, imagine tortures et viol des droits individuels.

Isolement et éloignement ? Il ne faut pas chercher bien loin pour trouver des précédents qui n'ont jamais été contestés. Quand, le 22 juin 1940, Hitler lance une offensive aérienne sans précédent contre l'Angleterre, Winston Churchill obtient du gouvernement canadien la détention de 3 000 soldats allemands capturés par l'armée britannique, conduits dans le plus total des secrets dans des camps isolés du nord de l'Ontario et à Kananaskis dans les Rocheuses. Trois raisons : il évite de voir ces détenus revenir au combat en cas d'évasion, prohibe, à partir de la prison, le passage d'informations, et interdit la construction de réseaux nazis. Quand on voit la façon dont les réseaux islamistes se constituent aujourd'hui dans les prisons françaises ou britanniques, le choix de l'isolement ne répond-il pas à la nature de la guerre asymétrique menée par les réseaux terroristes disséminés dans le monde ?

Le secret ? Il permet d'obtenir des informations sans que l'ennemi ne s'en doute, ne sachant qui est pris, ni quand. Il permet des infiltrations, des substitutions de personnes, des dévoilements de complicités, des jeux de désinformation. Provisoire, ce type d'incarcération n'en demeure pas moins stratégique. Et il sauve des milliers de vies.

L'intervention des tribunaux ? Par quelle étrange vue tortueuse de l'esprit s'imposerait-elle nécessairement ? Comme dans toute guerre, l'enfermement de l'ennemi capturé ne vise pas d'abord à juger, mais à empêcher de combattre et à enquêter. Certes, après un certain temps, les informations sont obtenues et le secret de la capture est éventé. Quand cessent l'intérêt pour le renseignement et la possibilité de reprendre les armes, libération et renvoi dans le pays d'origine sont d'usage. C'est pourquoi les Américains libèrent peu à peu les détenus. En ce qui concerne les contestations actuelles, après la décision de la Cour suprême (juin 2004, affaire Rasul/Bush) et le Detainee Treatment Act de décembre 2005, le débat juridique se poursuit, mais nul être sensé ne peut espérer voir les détenus dangereux de Guantanamo gambader en liberté ou monter des réseaux dans des prisons ordinaires.

Les conditions de détention ? Les républiques ne sont pas sans obligations. Comme le montre Kant, elles se différencient à jamais des tyrannies en ce que toute violation de la dignité de l'homme y est punie. En l'oubliant, un soldat signe un double crime : il viole une loi naturelle et sabote les fondements moraux du pays. Laissons là les tartuffes qui feignent pour leur propagande de confondre exactions et règle. Les tribunaux américains répondent à ce souci moral : ils ont prononcé des sanctions à la suite des révélations d'Abou Ghraïb et non un discours de bienvenue au paradis d'Allah.

Mais où sont les preuves de torture de Guantanamo ? Le fameux rapport de la commission des droits de l'homme de l'ONU (février 2005) sur lequel s'appuient les antiaméricains, laisse pantois. Cette commission, qui comptait dans ses rangs la Chine communiste, le Cuba castriste, l'Arabie saoudite... avait trouvé inconvenante la méfiance des autorités militaires qui acceptaient leur venue mais ne voulaient pas les laisser interroger les détenus. En conséquence, elle a refusé de mettre un pied dans le camp et a établi son rapport grâce notamment aux témoignages des... prisonniers islamistes libérés.

Dernier avatar de la propagande ? Un médiocre «documentaire-fiction», The Road to Guantanamo, ours d'or au Festival de Berlin, aux ficelles si grosses qu'elles font regretter Sergeï Eisenstein et Léni Riefenstahl. N'y avait-il vraiment aucune raison de suspecter les trois héros du film, détenus à Guantanamo ? Doit-on prendre pour argent comptant leurs assertions quant aux tortures subies dont il ne subsiste aucune marque ? Victimes de la malchance, ils seraient partis au Pakistan pour un mariage à Karachi, lieu de rendez-vous des islamistes du monde entier en partance pour l'Afghanistan. Puis, ils se rendent 1 200 kilomètres plus loin à Kandahar, centre de commandement d'al-Qaida, lieu de rendez-vous de la filière pakistanaise. Ils musardent jusqu'à Kaboul, où de nombreux renforts talibans arrivent avec eux. Intervention alliée oblige, nos flâneurs se retrouvent ensuite à la frontière pakistanaise où se sont repliés les islamistes. Poursuivis par la malchance, ils sont arrêtés par l'Alliance du Nord, avec des talibans armés, qui les remet aux autorités américaines.

L'antiaméricanisme apparaît chaque jour davantage comme le nouvel opium du peuple. Le coeur d'un monde sans âme d'où la moralité est exclue, le repère fantasque des consciences perdues par la chute du mur de Berlin. Si la vraie force des républiques réside dans la vertu, comme le montra Montesquieu, la vertu se mesure au courage de se battre pour elles. Guantanamo, c'est ce courage.


Par Yves Roucaute, Professeur d'université Paris X Nanterre, agrégé de philosophie et de science politique07 juin 2006, (Rubrique Opinions) Professeur d'université Paris-X Nanterre, agrégé de philosophie et de science politique, auteur de Le néo-conservatisme est un humanisme (PUF)

Bien dit RW Wink +100

_________________
Christopher W. Kristol
13 mai 1958 (50 ans) - Tallahassee (Floride) - Président de l'American Enterprise Institute
Candidat au poste de Gouverneur de l'État de Floride pour le GOP - Directeur de communication de Bill O'Malley

==> http://unevisionneoconservatrice.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unevisionneoconservatrice.wordpress.com/
Jimmy Herbert Wesson

avatar

Masculin Nombre de messages : 984
Age : 57
Localisation : Charleston, SC
Admirez-vous des politiciens ? : oui reagan
Date d'inscription : 02/05/2007

Personnage RPG
Date de naissance et âge:
Religion: 8540 $
Origine: 1 272 280 $

MessageSujet: Re: Les Democrates oublient les leçons du 11 septembre 2001...   Lun 18 Juin - 21:55

Avec RW, le niveau plombé par les gauchos remonte !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://haugam.blogasin.com/
Christopher W. Kristol
Candidat au poste de Gouverneur de Floride et president de American Enterprise Institute
avatar

Masculin Nombre de messages : 746
Age : 59
Localisation : Tallahassee (Floride)
Admirez-vous des politiciens ? : George W. Bush, Ronald Reagan, Mitt Romney, John McCain
Date d'inscription : 21/05/2007

Personnage RPG
Date de naissance et âge: 50 000$ 02/22/2008
Religion:
Origine: 243 645 $

MessageSujet: Re: Les Democrates oublient les leçons du 11 septembre 2001...   Lun 18 Juin - 22:30

Wesson a écrit:
Avec RW, le niveau plombé par les gauchos remonte !

Exactement Wesson Wink lool

_________________
Christopher W. Kristol
13 mai 1958 (50 ans) - Tallahassee (Floride) - Président de l'American Enterprise Institute
Candidat au poste de Gouverneur de l'État de Floride pour le GOP - Directeur de communication de Bill O'Malley

==> http://unevisionneoconservatrice.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unevisionneoconservatrice.wordpress.com/
Sufjan

avatar

Masculin Nombre de messages : 96
Localisation : Paris
Admirez-vous des politiciens ? : Barack Obama, Robert Francis Kennedy, Joe Biden
Date d'inscription : 21/05/2007

Personnage RPG
Date de naissance et âge: 1 000 000 $
Religion: 0 $
Origine: 1 000 000 $

MessageSujet: Re: Les Democrates oublient les leçons du 11 septembre 2001...   Lun 18 Juin - 23:37

Pourquoi affichez vous autant de mépris envers ceux qui ne pensent pas comme vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jimmy Herbert Wesson

avatar

Masculin Nombre de messages : 984
Age : 57
Localisation : Charleston, SC
Admirez-vous des politiciens ? : oui reagan
Date d'inscription : 02/05/2007

Personnage RPG
Date de naissance et âge:
Religion: 8540 $
Origine: 1 272 280 $

MessageSujet: Re: Les Democrates oublient les leçons du 11 septembre 2001...   Lun 18 Juin - 23:42

Parce que vous ne pensez pas comme nous Very Happy


non, en fait parce que vous dites n'importe quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://haugam.blogasin.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Democrates oublient les leçons du 11 septembre 2001...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Democrates oublient les leçons du 11 septembre 2001...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» e-democrates
» "LE DEMOCRATE" journal indépendant
» Election du Bureau National des Jeunes Démocrates - Collectif Motivés
» le Journal "Les Démocrates"
» Pourquoi les chiffres du chômage oublient-ils l'outre-mer?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les élections américaines de 2008 :: Le duel Obama McCain-
Sauter vers: