AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Wall Street a limité ses pertes en clôture

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Doyle Kingsley
Governor of Florida
avatar

Masculin Nombre de messages : 1462
Age : 58
Date d'inscription : 27/04/2007

Personnage RPG
Date de naissance et âge: 6 Juin 1959 ( 49 ans )
Religion: Protestant
Origine: Allemande

MessageSujet: Wall Street a limité ses pertes en clôture   Sam 11 Aoû - 16:03



NEW YORK (Reuters)


Des achats à bon compte ont permis à Wall Street de limiter ses pertes en clôture, après une nouvelle séance volatile marquée par trois interventions de la Réserve fédérale pour injecter des liquidités dans le marché monétaire et rassurer ainsi les investisseurs.

L'indice Dow Jones des 30 grandes valeurs, qui avait perdu plus de 300 points jeudi, a limité son recul à 31,14 points ou 0,23% en clôture, à 13.239,54 points, après avoir perdu jusqu'à 213 points ou 1,60% en séance.

L'indice élargi Standard & Poor's a même fini dans le vert in extremis, gagnant 0,04% à 1.453,64 après un creux à 1.429. Le Nasdaq Composite, à forte pondération technologique, a clôturé en repli de 0,45% à 2.544,89, au-dessus d'un plus bas du jour de 2.503.

Sur la semaine, le Dow conserve un gain de 0,44%, tandis que le S&P-500 a pris 1,44% en cinq séances et le Nasdaq 1,34%.

Wall Street avait subi jeudi sa deuxième plus forte baisse de l'année après la correction de la fin février partie de la Bourse de Shanghaï.

La Fed a injecté au total 38 milliards de dollars dans le système bancaire et fait savoir dans un communiqué qu'elle fournirait autant de liquidités que nécessaire pour en assurer le bon fonctionnement. La banque centrale n'avait plus fait de telle déclaration depuis la panique qui avait suivi les attentats du 11 septembre 2001.

Outre la Fed, la Banque centrale européenne, la Banque du Japon et la Banque du Canada, parmi d'autres, ont aussi injecté des liquidités dans le système financier pour calmer les marchés déstabilisés par la faillite d'American Home Mortgage la semaine dernière et l'annonce jeudi de la suspension de trois fonds de BNP Paribas (BNP).

IBM (IBM) REBONDIT
"Les gens ont besoin de quantifier les pertes dans les crédits hypothécaires et ils veulent savoir quelles banques sont vraiment touchées", explique Andrew Kanaly, président d'une société de conseil financier à Houston.

Les craintes de crise générale du crédit (credit crunch) après les défaillances en série dans le segment du "subprime" - le crédit immobilier à risque - ont fait baisser les valeurs de grandes entreprises industrielles comme General Electric (GNE), en repli de 1,82% à 38,23 dollars, ou Honeywell International (-1,36% à 56,01).

Un autre poids lourd du Dow Jones, IBM (IBM), a en revanche repris 1,72% à 112,64 dollars après sa forte baisse de la veille, et Boeing a fini sur un gain symbolique de 0,14% à 98,44 après avoir perdu jusqu'à 4,37% en séance, à 94,00.

Les grandes banques ont aussi repris quelques couleurs à l'image de Citigroup (+0,21%) ou Bank of America (+0,5%), mais les banques d'affaires de Wall Street ont encore connu une séance difficile avec des reculs de 3,38% pour Bear Stearns, de 2,88% pour Morgan Stanley ou de 0,96% pour Goldman Sachs

Deux géants américains du crédit immobilier, Countrywide Financial et Washington Mutual, ont fini en baisse de respectivement 2,79% à 2,20%, mais là encore au-dessus de leur plus bas, après s'être déclarés préoccupés par les retombées de la crise du "subprime" sur leur activité

D'autres établissements plus fragiles ont été lourdement sanctionnés : -19,61% à 4,51 dollars pour Anworth Mortgage Asset, dont une filiale est en difficulté, -14,93% pour Thornburg Mortgage après un déclassement de sa dette par deux agences de notation, -13,35% pour MGIC Investment à la suite d'un déclassement de JP Morgan, passé de "surpondérer" à "sous-pondérer" sur la valeur.

Le groupe pharmaceutique Wyeth a de son côté dérapé de 6,03% à 46,59 dollars après la décision des experts de la Food and Drug Administration (FDA) de ne pas autoriser la commercialisation de son traitement contre la schizophrénie.

Dans une interview diffusée à la clôture par la chaîne CNBC, Abby Joseph Cohen, l'analyste vedette de Goldman Sachs, a estimé que le marché boursier américain était sous-évalué d'environ 10%. Elle situe la valeur équitable du S&P-500 à "environ 1.600 points".

© 2007 Reuters - Tous droits de reproduction réservés par Reuters.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Wall Street a limité ses pertes en clôture
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BP - WALL STREET GATE ...
» Combien dure l'Amour ? ( Pv Amy De Laulo, Café Nostalgia, Wall Street)
» Les éditions limitées
» The wall of Shame
» Pertes de sang après accouchement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les élections américaines de 2008 :: Débats thématiques :: Economie-
Sauter vers: