AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Emission du 26 janvier 2008

Aller en bas 

McGarry vous a t'il convaincu?
Oui
43%
 43% [ 3 ]
Non
57%
 57% [ 4 ]
Total des votes : 7
 

AuteurMessage
Pieyre Biagini

avatar

Masculin Nombre de messages : 206
Age : 51
Localisation : Atlanta - Georgia
Admirez-vous des politiciens ? : Reagan, Clinton, Obama
Date d'inscription : 04/01/2008

Personnage RPG
Date de naissance et âge:
Religion: 500 000 $
Origine: 500 000 $

MessageSujet: Emission du 26 janvier 2008   Mar 15 Jan - 22:00

Cette semaine nous recevons Josh McGarry


Dernière édition par le Sam 26 Jan - 20:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pieyre Biagini

avatar

Masculin Nombre de messages : 206
Age : 51
Localisation : Atlanta - Georgia
Admirez-vous des politiciens ? : Reagan, Clinton, Obama
Date d'inscription : 04/01/2008

Personnage RPG
Date de naissance et âge:
Religion: 500 000 $
Origine: 500 000 $

MessageSujet: Re: Emission du 26 janvier 2008   Sam 26 Jan - 20:08

PB:It is Pieyre Biagini for CNN
Bonjour et bienvenue au second numéro du Pieyre Biagini Live, je suis heureux de vous retrouver pour une émission qui promet d'etre riche en information et en émotion!
*applaudissements*
Comme vous le savez, nous avons reçu la semaine dernière Norman Thompson,le candidat républicain, donné favori par les sondages qui paraît bien parti pour s'installer dans le Bureau Ovale et devenir l'Homme le Plus Puissant du Monde!
*acclamations*
Aujourd'hui nous recevons le valeureux outsider de la campagne, candidat du Parti Democrate et bien décidé à en découdre, voici Josh McGarry
PB:Bonjour Josh et Bienvenue au Pieyre Biagini Live!
JG: Bonsoir à tous.Merci de m'avoir invité.

PB: Josh, vous donné battu avec 42% des intentions de vote selon un sondage CNN de la semaine dernière, comment analysez vous ces resultats?Comment comptez vous reprendre la main?
JG:Je pense que les sondages à ce stade sont peu significatifs.Norman Thompson bénéficie fort logiquement de son triomphe lors des elections primaires du GOP tandis que nous avons connu une campagne interne un peu + mouvementée.Il est egalement possible que notre strategie d'ouverture trouble un peu les electeurs parce qu'elle est novatrice et qu'elle necessite beaucoup de pédagogie de notre part.Mais je suis neanmoins persuadé qu'après des années d'affrontements systematiques sterile et plutot decevants entre deux blocs, elle correspond au désir des americains et sera une planche de salut pour l'Amerique.J'ai confiance en notre capacité à démontrer que nous voulons le meilleur pour ce pays.

PB: Quelles mesures prises par l'administration Bush envisagez vous de supprimer dès le début de votre mandat?
JG:Voyez vous, je ne me pose pas la question en ces termes parce que cela correspond à l'ancienne methode et je ne veux plus faire de la politique de cette maniere.A chaque election, on demande au nominé du camp adverse de quel façon il abrogera tout ce qu'a fait son predecesseur si il est elu comme si l'histoire etait un eternel recommencement, qu'il y'aurait des années republicaines et des années democrates et que la preocupation de chaque camp serait de detruire l'autre camp.
Je ne cherche pas à savoir comment je peux detruire ce qui a été fait par le president Bush mais plutot à ameliorer la situation pour les americains.Je ne serais pas hypocrite, je pense que l'action du president Bush a été plutot negative pour notre pays mais la methode de la "tabula rasa" n'arrangera rien.Le 20 janvier 2009, je prendrais -si les americains le souhaitent- la presidence de notre pays et je menerais une politique constructive et non revancharde.
Si il faut vraiment citer une mesure, il est evident que j'annulerais les tax cuts en faveur des americains les + aisés afin d'affecter les ressources ainsi degagés au financement de mon plan de health care ainsi qu'à la reduction des deficits.Mais-et je le repete et le promet ici solenellement- il n'est pas question pour moi de revenir sur les baisses d'impots en faveur des classes moyennes.
*applaudissements*


Partie 1: Politique étrangère
PB:Comment envisagez vous sortir nos soldats du bourbier Irakien?Comment etablir la stabilité?
JG: Je sais que cela a troublé mon camp parfois mais je persiste et signe: nous ne pouvons pas prevoir de date limite pour un retrait d'Iraq.J'etais contre cette guerre mais cette question me semble maintenant depassée...nous avons la responsabilité de ne pas laisser le pays se transformer en un etat fantoche dans lequel regnerait le chaos et la guerre civile et c'est ce qui se passerait si nous quittions l'Iraq maintenant.Nos boys seraient ainsi morts pour rien et le peuple irakien serait plongé dans des souffrances pires encore que celles qu'il a connu jusque la.
Bon...je suis en revanche + optimiste que le senateur McCain et rester 100 ans la bas serait synonyme d'echec pour moi.Je crois que nous progressons sur le terrain et j'en felicite le general Petraeus.Le bon sens a enfin prevalu puisque ce dernier associe les differentes communautés aux efforts de l'armée.Nous avons perdu 4 longues années en efforts vains parce que les republicains (mis à part quelques uns, il faut noter) consideraient que seule comptait la strategie militaire..les sunnites en particulier avaient ete marginalisés ce qui entrainait des tensions insuportables plaçant le pays au bord du conflit civil.La strategie de dialogue fonctionne en revanche parfaitement.Je note que je defendais cette strategie depuis le debut et que j'etais tres critique par rapport à la tactique suicidaire de Rumsfeld mais je n'etais que peu entendu puisque une bonne partie de mes amis democrates au Congres passaient leur temps à demander le retrait pur et simple sans vouloir se pencher sur les problemes de conduite de la guerre, c'est dommage.
Nous allons continuer dans cette voie.La victoire militaire contre les terroristes est indispensable mais elle ne constitue qu'une petite partie de la tache qui est avant tout politique.Nous devons associer toutes les ethnies et toutes les communautés au nouvel Iraq car ce n'est que lorsque la situation politique sera stable que nous pourrons reduire la presence de nos troupes et progressivement quitter le pays.
*applaudissements*

PB: Norman compte attendre le changement de régime avant de renouer avec Cuba, que ferez vous si vous etes élu? Envisagez vous de lever l'embargo?
JG:Il n'est pas question de lever l'embargo commercial sans contre partie donc, sauf negociation bilaterale et progres dans le domaine de la democratie et des droits de l'homme, il n'y aura pas de changements majeurs de politique sur ce sujet.En revanche, comme vous l'avez sans doute deviné par rapport à mes propos, je suis ouvert au dialogue.Sans me faire d'illusion, je sais que Raul Castro est + pragmatique que son frere et il pourrait preparer une transition vers un Cuba + ouvert apres l'ere Castro.Si il y'a un espoir d'ameliorer la situation sur cet ile, je le saisirais.
En revanche, mon adversaire souhaite une politique tres dure envers nos ressortissants qui se rendraient à Cuba pour des raisons touristiques.Je m'opose completement à cela...les americains sont libres de voyager, y compris à Cuba.Neanmoins je ne leur conseille pas de le faire, ne serait ce que pour des raisons de securité.


PB:Dans le cas ou l'Iran poursuivrait ses activités nucléaires, quelles mesures de dissuasion envisagez vous?
JG:Il s'agit d'une question essentielle.Toutes les options sont sur la table et ce n'est pas une phrase convenue ou une façon de faire de la langue de bois, cela traduit chez moi une realité.Un Iran nucleaire serait d'une dangerosité extreme puisque ce pays menace nos amis israeliens de destruction et protege ouvertement des mouvements terroristes qui se trouveraient ainsi etre sanctuarisé.
Je dialoguerais avec les iraniens dans le cadre de negociation multilaterale impliquant egalement nos alliés europeens.Il y'aura un dialogue mais il sera ferme.Je promet aux citoyens americains que je ne laisserais jamais l'Iran acquerir la bombe atomique, quelque soit la methode que j'emploierais.

Partie 2: Domaine Social
PB: Quel sera le format de votre Securité Sociale? Comment allez vous la financer?
JG: Je crois que nous touchons la le point essentiel de la campagne.Un nombre important de nos concitoyens n'ont pas d'assurance maladie ce qui est une honte pour ce pays.Je ne peux accepter que dans notre patrie, la + riche et la + puissante du monde, des americains se retrouvent demunis de leur droit le + elementaire à savoir celui d'etre soigné.Je veux faire en sorte que chaque employeur soit tenu de couvrir leurs employés en terme de heath care dont nous devrons naturellement reduire les couts.Ce qui sera fait à travers des credits d'impot ainsi que l'action mise sur des activités de prevention afin de reduire les maladies chroniques qui sont les + couteuses.De la meme façon, nous pouvons egalement reduire les couts en terme de medicaments en permettant l'acces aux medicaments vendus au Canada à des prix moins elevés.

Naturellement, la fin des tax cuts pour les americains les + aisées sera affecté en grande partie au plan de health care.Chaque americain devra etre couvert d'ici la fin de mon mandat et la couverture maladie sera naturellement obligatoire pour tous.


PB: Que ferez vous des diminutions d'impots de GWB? Quelle sera votre politique fiscale?
JG:Je reviendrais sur les tax cuts en faveur des americains les + riches (au dessus de 200 000$/an) mais je maintiendrais en revanche les deductions concernant la classe moyenne.


PB: A propos de l'union homosexuelles, qu'envisagez vous?
JG: Je suis à titre personnel en faveur des unions civiles mais je pense que l'etat federal n'a pas à se meler de cette question qui releve essentiellement de la competence des etats fédérés.
En revanche, il n'est pas question pour moi de soutenir un amendement constitutionnel visant à rendre les empecher la possibilité d'unions civiles.Je m'opposerais à toute forme de discrimination de ce genre envers la population homosexuelle.
*accueil mitigé*

Partie 3: Questions personelles
PB: De quelles réligion etes vous?

JG: Je suis catholique mais je me considere comme un chretien oecumenique avant tout puisque je me rend volontiers à des offices autres que catholiques.J'ai beaucoup d'admiration, par exemple, pour l'action sociale des methodistes qui a toujours fait partie des principes de l'eglise de John Wesley..La Bible a beaucoup d'importance à mes yeux et m'aide à devenir-je l'espere- un homme meilleur.

PB:Quels sont vos modèles politiques
JG: Abraham Lincoln, Franklin Roosevelt, John Kennedy et Bill Clinton.

PB: Dernière question: Aimez vous le sport? Quelles équipes soutenez vous?

JG: En tant qu'habitant du New Hampshire (qui n'a malheureusement pas la chance d'abriter une equipe), je considere les deux equipes qui s'affronteront pour le Super Bowl comme deux equipes locales que je connais bien et que j'ai souvent soutenu.Je ne vais donc pas me disputer avec mes amis...j'espere seulement voir un bon match entre les Pats et les Giants.

PB: Quelque chose à ajouter Josh?
JG: Je vous donne rendez vous à tous ces prochains mois dans un esprit de dialogue que je compte instaurer avec l'Amerique.Et je vous remercie de m'avoir invité.
PB: Merci Josh et merci à vous de nous avoir suivi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Emission du 26 janvier 2008
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» émission du 18 janvier
» Amazon.fr
» Revue de presse - Janvier 2008
» émission Les Maternelles le 17/01/2011
» Telethon 2008 : 7 et 8 decembre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Médias :: TV :: CNN Center :: Pieyre Biagini Live-
Sauter vers: