AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Emission du 8 fevrier 2008

Aller en bas 

Paul D Garner a t'il convaincu?
Oui
14%
 14% [ 1 ]
Non
86%
 86% [ 6 ]
Total des votes : 7
 

AuteurMessage
Pieyre Biagini

avatar

Masculin Nombre de messages : 206
Age : 51
Localisation : Atlanta - Georgia
Admirez-vous des politiciens ? : Reagan, Clinton, Obama
Date d'inscription : 04/01/2008

Personnage RPG
Date de naissance et âge:
Religion: 500 000 $
Origine: 500 000 $

MessageSujet: Emission du 8 fevrier 2008   Ven 8 Fév - 22:42


PB:It is Pieyre Biagini for CNN
Bonjour et bienvenue au troisième numéro du Pieyre Biagini Live, je suis heureux de vous retrouver pour une émission qui promet d'etre riche en information et en émotion!

*applaudissements*
Comme vous le savez, nous avons reçu la semaine dernière Josh mcGarry,le candidat démocrate, qui continue à se battre pour s'installer dans le Bureau Ovale et devenir l'Homme le Plus Puissant du Monde!
*acclamations*
Aujourd'hui nous recevons la 3e voie de l'éléction, candidat du Parti Socialiste et bien décidé à en découdre, voici Paul D. Garner
*Paul arrive sur le plateau et s'asseoit aux cotés de Pieyre*

PB:Bonjour Paul et Bienvenue au Pieyre Biagini Live!
PG: Bonsoir Pieyre et merci pour l’invitation ! Je suis très heureux d’être ici.
PB: Paul, vous faites figure de petit poucet de la campagne, quel est votre objectif ?
PG: Mon objectif principal est de faire réagir les gens, notamment sur ce qui se passe dans ce monde, en dehors de notre territoire national également. Je pense notamment à la pauvreté, aux violations des droits humains, aux conflits armés dont beaucoup trop d’américains ignorent même l’existence mais qui ont lieu tous les jours sur notre planète. C’est en posant le doigt sur les problèmes principaux de notre monde que nous pourrons commencer à prendre des mesures pour le bien-être de l’humanité entière. J’aimerais aussi proposer au peuple une alternative. Depuis trop longtemps, la politique américaine se résume à voter républicain ou voter démocrate. Il existe d’autres politiques et d’autres idées que les américains doivent connaître.
PB: Quelles mesures prises par l'administration Bush envisagez vous de supprimer dès le début de votre mandat?
PG: Je ne veux pas être président pour détruire ce que mes prédécesseurs ont fait, mais je veux améliorer ce qui a déjà été fait. Pourtant, il me semble être juste de revenir sur les baisses d’impôts que M. Bush a accordées aux personnes les plus riches. Parralèlement, les impôts pour les familles et les personnes à bas revenus seront diminués.

Partie 1: Politique étrangère
PB:Comment etablir la stabilité en Irak en retirant nos troupes?
PG: Premièrement, je pense que les troupes américaines n’aident pas à rétablir la stabilité de l’Irak. Nous pouvons apporter de l’aide à ce pays sans que ce soit par notre force militaire, ce qui s’apparente un peu à vouloir prendre le contrôle du pays et y imposer nos valeurs. Ce n’est pas ce que je veux. L’Irak doit se relever lui-même de la situatin dans laquelle il est. Bien évidemment, ils pourront compter sur l’aide internationale, mais celle-ci ne sera pas militaire.
*appleudissements*
PB: Ne pensez vous pas ouvrir la porte à une théocratie?
PG: Non. Personne ne peut prédire ce qui va se passer plus tard. Il faut avouer qu’une vraie démocratie sera difficile à mettre en place dans un pays comme cela, mais je garde espoir.
PB: Norman compte attendre le changement de régime avant de renouer avec Cuba, que ferez vous si vous etes élu? Envisagez vous de lever l'embargo?
PG: Tout à fait. Je pense que l’embargo est une mesure excessive contre un régime qui selon moi ne représente pas une menace pour la sécurité de notre pays. Les Etats-Unis doivent arrêter de se faire des ennemis mais travailler avec les autres gouvernements pour mettre en place un partenariat mondial. C’est ainsi que nous pourrons trouver des solutions aux problèmes internationaux, en travaillant ensemble, et pas les uns contre les autres.
PB:Dans le cas ou l'Iran poursuivrait ses activités nucléaires, quelles mesures de dissuasion envisagez vous?
PG: Avant tout, j’exclus évidemment toute intervention militaire. Ensuite, tant qu’il n’y aura pas de preuve de menace de la part de l’Iran et ses armes nucléaires, aucune pénalité ne sera infligée à l’Iran. En revanche, si une menace concrète et réaliste est prouvée, les Etats-Unis prendront des mesures autres que militaires (commerciales, diplomatiques…)
*accueil mitigé*
Partie 2: Domaine Social
PB: Envisagez-vous de mettre en place une Sécurité Sociale à l'Européenne?
PG: Non pas spécialement. Je promets par contre (et je fais peu de promesses) que pendant mon mandat, je ferai tout en œuvre pour que chaque américain soit couvert par une assurance maladie. Dans le pays le plus riche du monde, il me semble que ce n’est pas vouloir décrocher la lune. Les dépenses dans les assurances sociales seront augmentées. Je ne veux pas mettre en place un Etat-Providence trop fort, je pense que ce serait aller contre le souhait de beaucoup d’américains qui cherchent à atteindre un Etat minimum, mais je pense que dans un pays comme le nôtre, les dépenses sociales devraient être au moins égales (en % du PNB) à celles de certains pays européens.
PB: Que ferez vous des diminutions d'impots de GWB? Quelle sera votre politique fiscale?
PG: Les diminutions d’impôts se feront principalement pour les familles et les personnes à bas revenu. Les riches en revanche ne profiteront pas d’autres diminutions d’impôts. Je suis peut-être socialiste, mais je suis favorable à une diminution de la fiscalité. Ce sont des mesures réalistes et qui ne mettent pas en danger les finances de l’Etat si celui-ci arrête de gaspiller son argent comme il le fait actuellement. Les finances seront assainies (diminution des dépenses gouvernementales qui ne sont pas nécessaires) et ainsi nous pourrons baisser les impôts pour tout le monde.
PB: En voulant autoriser le mariage homosexuel, n'avez vous pas peur qu'une partie non négligeable de l'électorat se détourne de vous?
PG: Vous savez, mes choix politiques, mes idées et mes envies ne se calquent pas sur les envies d’une partie de l’électorat. Ce n’est pas à cette partie là, bien que non négligeable en effet, de prendre les décisions concernant la vie des autres, en l’occurrence des homosexuels. Je demande d’ailleurs à tous les homophobes de ne pas voter pour moi, je ne veux pas de leur vote ! C’est une question de droits humains, et dans un pays qui se veut être un exemple à ce niveau-là, nous avons beaucoup de retard.
*accueil mitige*
PB: Vous envisagez de réduire les dépenses d'armement, a quel niveau?
PG: D’abord, si la guerre en Irak se termine, ce sera des milliards de dépenses en moins. Ensuite, les dépenses militaires seront réduites progressivement, mais à petits pas.
PB: Ne pensez vous pas que votre utopie pacifiste peut mettre en danger la sécurité du pays?
PG : Le pacifisme n’est pas une utopie, premièrement. Au cours de l’histoire, les actions pacifistes ont montré leur efficacité. Je pense notamment à Gandhi qui a liberé l’un des plus peuplés des pays du monde du colonialisme brittanique sans avoir jamais recours à la violence ou à une quelconque armée. Martin Luther King s’est battu pour la cause des Noirs dans notre pays avec les techniques non-violentes et ce fut un succès. Nelson Mandela a mis fin au régime de l’apartheid et est également une grande icône de la non-violence. Je ne crois pas que la paix puisse s’acquérir par le biais des armes. D’ailleurs selon moi, c’est de croire à cela qui est utopique. Vouloir la paix en utilisant la force militaire est paradoxal.
*appleudissements*
Partie 3: Questions personelles

PB: De quelles religion etes vous?
PG: Je ne suis pas croyant et n’appartiens à aucune religion.
PB:Quels sont vos modèles politiques?
PG: Dans notre pays, j’admire les frères Kennedy pour leurs idées, ainsi que Martin Luther King pour l’inspiration qu’il donne encore aujourd’hui à beaucoup de monde. J’ai également beaucoup d’admiration pour Nelson Mandela, pour ce qu’il a fait pour son pays et comment il a réagi après la fin de l’apartheid.
PB: Dernière question: Aimez vous le sport? Quelles équipes soutenez vous?
PG: Je suis un fan de NHL et (sans vouloir trahir mon pays) je suis un supporter des Senators d’Ottawa et les Canadiens de Montréal.
PB: Quelque chose à ajouter Paul?
PG: Je finirai en disant aux gens qui nous regardent qu’ils croient à la possibilité d’une alternative. Il n’y a plus que les démocrates ou les républicains. Plusieurs choix s’offrent au peuple et les Américains doivent le savoir.

PB: Merci Paul et merci à vous de nous avoir suivi, l'emission se temine.
It was Pieyre Biagini for CNN

_________________
Pieyre E. Biagini
5 juin 1967
Localisation : Atlanta, Géorgie; orginaire de Seattle, Washington
Journaliste à CNN et conseiller en communication de Josh McGarry
"Si vous n'êtes pas de gauche à vingt ans, c'est que vous n'avez pas de coeur. Si vous n'êtes pas de droite à quarante, c'est que vous n'avez pas de cerveau !" Winston Churchill
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Emission du 8 fevrier 2008
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Telethon 2008 : 7 et 8 decembre
» Royal Rumble 2008
» Calvi 6 et 7 juin 2008
» Emission radio avec E. Vigne, éditeur et directeur de la NRF
» Emission Moubadara diffusée sur la RTM ce soir!! Votre Avis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Médias :: TV :: CNN Center :: Pieyre Biagini Live-
Sauter vers: